Fusillade à Istres : un homme se revendiquant d’Al-Qaida tue trois personnes en pleine rue (MàJ)

26/04/13 :

la thèse du « déséquilibré » s’effondre

La thèse du « déséquilibré » semble s’effondrer dans l’affaire du tueur d’Istres. Selon des informations de RTL, le jeune homme qui a tué 3 personnes sans raison apparente jeudi 25 avril dans un quartier tranquille de la ville ne serait pas considéré comme fou. (…)

RTL

Le « comparse » interpellé :
Le jeune homme a par ailleurs livré le nom d’un soi-disant comparse qui, selon ses dires, allait «commettre un acte». Vite identifié et localisé dans la soirée, Nicolas M., né en 1988 à Corbeil-Essonnes, l’homme a été arrêté dans le XVIIe arrondissement de Paris par la Sous-direction antiterroriste (Sdat) de la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ). Les perquisitions n’ont permis de trouvé aucune arme. Son téléphone mobile a été confisqué afin d’être expertisé.
Le Figaro

Une page Facebook sulfureuse.

Les premiers éléments laissent à penser qu’il s’agit de quelqu’un ayant agi de manière isolée. Mais les enquêteurs s’attachent quand même à vérifier qu’il n’y a pas d’autres connections criminelles. Le lycéen a en effet déclaré lors de son interpellation qu’il appartenait à la mouvance terroriste d’Al-Qaïda et qu’un homme – arrêté depuis – entreprenait le même projet que lui.

Sa page Facebook laisse en effet place au doute. Le suspect se présente en effet comme « un braqueur de fourgons », il affiche clairement ses goûts pour des ouvrages antisémites et défend la thèse du complot dans l’affaire Merah. Selon lui, le « tueur au scooter » n’a pas commis les sept meurtres qui lui sont reprochés.

Europe 1

———————–

Addendum :

Dans le journal de 20 heures de France 2 du 25 avril, on évoque son profil (trafics de stupéfiants, petite délinquance), sans mentionner l’affaire de détention d’armes de guerre datant de deux ans.

Lire la suite

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest

Otages au Cameroun : l’hypothèse d’une rançon se confirme

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Olivier Ravanello lève les zones d’ombre qui entourent la libération des 7 Français, dont 4 enfants, otages de Boko Haram.

Une remise en liberté effective après 60 jours de détention au Nigeria moyennant l’affranchissement de 16 détenus de la secte islamiste et le paiement d’une rançon de 7 millions de dollars.

Deux hypothèses circulent concernant cette contrepartie financière. Soit la rançon a été payée grâce aux fonds propres du président du Cameroun Paul Biya, soit le groupe GDF-Suez, employeur de Tanguy Moulin-Fournier, a lui-même versé l’argent par un intermédiaire.

Une deuxième hypothèse qui mettrait à mal la doctrine officielle de l’Elysée et son refus de payer, directement ou indirectement, les preneurs d’otages.

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest

Polémique trucage photos « manif du 24 mars » – Un laboratoire belge confirme l’existence de retouches sur les images

Addendum du 26 avril 2013
Selon « Le Monde », le trucage des clichés aériens était un « fantasme »
L’analyse logicielle des images préfectoral de la « Manif pour tous » du 24 mars effectuée vendredi par BFMTV.com révèle que la thèse d’un trucage, défendue par ses organisateurs, est fortement improbable.
Le Monde

____________________________________

Les preuves avancées par BFM
Pour conclure que les images en ligne n’ont pas été manipulées, l’AFP ne s’est pas seulement contentée de visionner la vidéo originale dont ont été extraits les clichés incriminés, mais elle a effectué un examen minutieux de celles-ci grâce à Tungstène.

Le logiciel, auquel BFMTV.com a eu accès, a pu permettre de déterminer sans équivoque qu’ »aucune des 24 images numériques de la série ne présentent de trace de trucage ni d’indice probant et écrasant qui pourraient permettre d’envisager une manipulation », analyse Roger Cozien, l’un des concepteurs de Tungstène, précisant avoir « appliqué la même procédure scientifique et technique à l’intégralité des 24 images. Sans aucune distinction et surtout, sans se préoccuper du débat qui les entoure ».
Ce qui a pu tromper les opposants au mariage pour tous pourrait résider dans le fait que les images publiées sur Internet sont si dégradées qu’il en résulte une déperdition d’informations pouvant laisser croire à l’œil nu à l’existence de modifications.

Soumises à Tungstène, les mêmes images, que BFMTV.com a obtenues dans une qualité supérieure, révèlent tout autre chose.

[...]
De là à affirmer que la préfecture de police de Paris aurait pu éviter de telles accusations si elle avait publié des images de meilleure qualité, il n’y a qu’un pas.

Toujours est-il que celle-ci a, depuis, décidé d’améliorer ses techniques de tournage d’images aériennes.

BFM

Précision sur Roger Cozien :

TunGstene est un logiciel permettant d’assister l’interprétation des modifications qui auraient pu être faites sur des images numériques. Il a été développé par Roger Cozien, ingénieur et docteur en informatique.

Il n’existe pour l’instant pas de version grand public ; le logiciel n’est proposé qu’à des grandes infrastructures telles que des ministères, l’Agence France-Presse…

Wikipedia

____________________________________

Addendum du 25 avril 2013

Un rapport belge confirme l’existence de retouches sur les images mises en ligne par la préfecture de police au lendemain des manifestations du 24 mars contre le mariage pour tous

Exclusif ! TV Magazine s’est procuré le rapport d’une étude indépendante belge portant sur les images diffusées par la préfecture de police de Paris au lendemain des manifestations du 24 mars. Ces images font polémique car certains, de plus en plus nombreux, estiment qu’elles ont été retouchées.

En attendant d’y voir plus clair, voici le texte du rapport du laboratoire Quality Lab de Bruxelles. Contacté par téléphone, Jéry Alaerts, le gérant du labo, nous confirme la validité du document en précisant que son entreprise est spécialisée dans le développement de photographies depuis trente ans. Il précise d’ailleurs, concernant le document photo sur lequel il a travaillé :

« Cette image est très suspecte. Il y a une zone diluée et bizarre qui n’a rien à voir avec l’image normale ».

TV Mag Ouest France

Lire la suite

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest

Manif pour tous : Le refus de l’idéologie libérale-libertaire

Tribune libre de Paysan Savoyard

La gauche estimait que le projet de mariage homo passerait sans coup férir. Espoir déçu. L’opposition au projet dure depuis maintenant 6 mois. Et ce n’est sûrement pas fini…

  • Le gouvernement ne respecte pas l’esprit de la démocratie

Le gouvernement de gauche confirme sa volonté de faire voter le projet de mariage homosexuel, en dépit de l’ampleur croissante des manifestations hostiles. Il déploie pour aboutir à ses fins l’argumentaire classique utilisé par les gouvernements confrontés à des manifestations : « En démocratie, la loi est faite par le parlement issu de l’élection, pas par la rue ».
Lire la suite

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest

Sihem Souid (Cabinet de Taubira) : «La plupart des manifestants de la manif pour tous ont une tête de nazi» (MàJ)


Sihem Souid est conseillère auprès de Christine Taubira au Ministère de la Justice

Capture d’écran

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest

« Six nervis qui m’ont passé à tabac, vous voulez voir mon bleu ? … »

Grand soir 3 18/04/2013      Caroline Fourest vs Béatrice Bourges

Vous êtes négationniste en plus d’être homophobe – Caroline

intégral du débat à suivre:

———————

Rappel : la manifestation où aurait eu lieu cette agression date du 19 novembre 2012; Caroline Fourest a trouvé la force d’aller raconter cette épreuve le lendemain 20 novembre, à Canal + :

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest

Quatre députés de l’opposition empêchés par les forces de l’ordre de se rendre à l’Assemblée (MàJ)

Mardi soir vers 22h, Jean-Marie Sermier, député de la troisième circonscription du Jura, Damien Meslot, député UMP du Territoire de Belfort, Alain Chrétien, député UMP de Vesoul et Marcel Bonnot, député UMP de Montbéliard, n’ont pas pu regagner leurs bureaux à l’Assemblée nationale. Des CRS bloquaient l’entrée alors que des manifestants anti-mariage pour tous étaient venus faire un sitting devant les lieux.

Jean-Marie Sermier dit être en colère contre le gouvernement : « Je n’ai jamais vu ça en dix ans d’assemblée nationale. Cela montre la fébrilité du gouvernement qui cherche l’incident avec les manifestants ». Damien Meslot dit avoir reçu « un coup de bouclier » et a interpellé ce mercredi Manuel Valls, ministère de l’intérieur pour savoir s’il avait donné des ordres aux fonctionnaires de police pour empêcher les députés de l’opposition de rejoindre l’Assemblée Nationale.

Le Progrès

————————–

Manuel Valls a justifié ces mesures de sécurité en faisant référence à plusieurs incidents récents, dont une tentative d’intrusion de plusieurs manifestants dans le Sénat .

Plein Air

———————–

Le député de Belfort a même pris un coup de bouclier. La vidéo de la honte pour ceux qui croyaient que la démocratie était encore une réalité en France :

Le Salon Beige

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest

Pour le sociologue Hugues Lagrange, les différences de race et de religion existent (+video)

[extraits] Hugues Lagrange est sociologue, rattaché au CNRS et à Sciences-Po et auteur de plusieurs ouvrages sur l’insécurité, la délinquance et l’immigration. Il attire l’attention sur la surreprésentation des enfants d’Africains originaires du Sahel dans la délinquance des quartiers.

Pour lui, cette expérience collective de déplacement de la vallée du Sénégal jusqu’à la vallée de la Seine est inexorablement condamnée à l’échec

Tant à cause des des discriminations dont les immigrés africains sont victimes qu’en raison de leurs différences qu’ils n’ont pas su adapter aux normes et mœurs de leur pays d’accueil.

« J’ai eu l’impression, lorsque j’ai commencé à travailler dans la vallée de la Seine où il y a une importante population africaine, que les paramètres socioéconomiques ne suffisaient pas pour expliquer les échecs scolaires et les écarts de conduite, Lire la suite

Partagez cet article FacebookTwitterEmailGoogle+tumblrPinterest