Fdesouche

C’est un réseau de passeurs de migrants d’ampleur que vient de mettre au jour la police aux frontières de Dijon. Fin février, après des mois d’enquête, neuf personnes ont été interpellées et mises en examen. Elles sont suspectées d’avoir participé à ce réseau entre l’Algérie, l’Espagne et la France. Les clandestins partaient d’Oran et finissaient leur périple à Beaune. Mercredi matin, celui qui apparaît être « dans le peloton de tête de ce réseau », actuellement en détention provisoire, demandait à la chambre de l’instruction sa remise en liberté.

Soixante-treize clandestins identifiés

Cet Algérien de 36 ans vit à Beaune depuis plusieurs années avec une fausse carte d’identité italienne. Il travaille comme intérimaire, mais organiserait surtout cette filière d’immigration grâce à son réseau et ses frères en Algérie. « Soixante-treize clandestins en lien avec ces neufs mis en examen ont été identifiés », rappelle le président. « Vous, Monsieur, vous apparaissez comme le logeur, celui qui leur fournit des faux papiers pour qu’ils puissent travailler… Pour chaque chose que vous faites, vous récupérez de l’argent. Vous êtes même le banquier de certains qui ont besoin d’envoyer de l’argent à leur famille. »

Des grosses sommes sur son compte bancaire

(…)

Le Bien Public


Fdesouche sur les réseaux sociaux