Fdesouche

24/10/22

La femme de l’un des jihadistes des attentats du 13-Novembre fait partie des trois femmes mises en examen pour “association de malfaiteurs terroriste criminelle” et placées en détention provisoire après avoir été rapatriées en France depuis la Syrie jeudi dernier, a appris franceinfo ce lundi.

La femme de l’un des jihadistes du commando des attentats du 13-Novembre fait partie des dix femmes mises en examen pour “association de malfaiteurs terroriste criminelle” et placées en détention provisoire après avoir été rapatriées en France depuis la Syrie jeudi dernier, a appris franceinfo auprès de son avocat Me Nabil Boudi ce lundi, confirmant une information du journaliste indépendant Stéphane Kenech. Avec ses deux enfants, elle faisait partie d’un groupe de 15 femmes et de 40 enfants retenus dans les camps de prisonniers jihadistes contrôlés par les forces kurdes dans le nord-est de la Syrie. Comme les deux autres femmes mises en examen, elle était visée par un mandat d’arrêt.  

En juillet dernier, la veuve de Samy Amimour, qui a participé aux attentats à Paris et Saint-Denis, a également été rapatriée et mise en examen pour “association de malfaiteurs terroriste criminelle”. Les investigations ont montré qu’elle avait soutenu et encouragé son mari dans son entreprise terroriste.

(…)

En tout, dix femmes rapatriées la semaine dernière en France depuis des camps de prisonniers jihadistes de Syrie ont été mises en examen pour association de malfaiteurs terroriste criminelle et placées en détention provisoire ce lundi, a appris l’AFP auprès du parquet national antiterroriste (Pnat). L’une d’entre elles a aussi été mise en examen pour crimes contre l’humanité et génocide.

Les 40 mineurs sont pris en charge dans le cadre de procédures d’assistance éducative “sous la responsabilité du parquet près le tribunal judiciaire de Versailles”. Le Parquet national antiterroriste assurera “un suivi centralisé des mineurs concernés, en lien avec les parquets locaux, parties à la procédure d’assistance éducative”.

France Bleu


20/10/22

INFO BFMTV – 40 enfants et 15 femmes ont été rapatriés cette nuit de Syrie. Les femmes vont être prises en main par la justice et les enfants par les services sociaux.

Un avion s’est posé à 4h du matin ce jeudi à l’aéroport de Villacoublay avec à son bord 40 enfants français et 15 femmes en provenance de Syrie. Ces rapatriés ont quitté ce mercredi le camp d’Al Hol.

Arrivées sur le territoire français, ces femmes vont désormais être placées en garde à vue à la DGSI ou directement présentées à un juge antiterroriste, pour celles qui faisaient l’objet d’un mandat d’arrêt.

De leur côté, les enfants vont être confiés à l’aide sociale à l’enfance et remis à des familles d’accueil. Huit d’entre eux sont orphelins. Ils “feront l’objet d’un suivi médico-social”, selon le ministère des Affaires étrangères. Ils sont âgés de 3 ou 4 ans pour les plus jeunes, mais le groupe comprend également de jeunes adolescents.

(…) BFMTV

(Merci à MarcelVincent)


Fdesouche sur les réseaux sociaux