Fdesouche

Les riverains de la place Mazagran dans le 7e arrondissement de Lyon sont excédés. Trafic de drogue, rixes entre bandes rivales, incivilités, tout cela se passe sous leurs fenêtres. Une plainte vient d’être déposée pour entre autres motifs, mise en danger de la vie d’autrui.

Les quelques riverains qui ont accepté de témoigner l’ont fait à visage caché et en modifiant leurs prénoms. Ils craignent d’être reconnus par tous ces individus qui squattent leur place. Une place qui “est privatisée par toutes ces personnes qui écoutent de la musique de 9 heures du matin jusqu’à 3, voire 4 heures“. Les enceintes connectées lancent les watts, les cris, les bagarres appartiennent au quotidien des habitants du quartier. Excédés.

“Un espace public privatisé”

La place Mazagran est située à quelques mètres de la place Gabriel Péri, autre lieu emblématique de l’insécurité qui règne dans cet arrondissement de Lyon. Le 9 septembre dernier, le ministre de l’intérieur était venu en personne promettre des renforts policiers.

Baptiste a été agressé quatre fois par des dealers gênés dans leur “business”. Il habite le quartier depuis 30 ans, en logement social, il ne sait plus quoi faire.

On est à 400 mètres de la place Gabriel Péri, et ici, rien ne se passe en terme d’ordre et de sécurité. On est surveillé en permanence par les dealers. C’est sans répit.

Baptiste, un habitant

Une plainte a été déposée à l’encontre de la ville de Lyon pour “non assistance à personnes en danger, mise en danger de la vie d’autrui et non respect du maintien de la tranquillité publique.” (…)

On met les moyens pour que la tranquillité revienne sur la place. Il faut une coordination des moyens comme la présence policière, mais également des moyens pour le social et le réaménagement de l’espace

Fanny Dubot, Maire (EELV) du 7e arrondissement de Lyon

(…) France 3

(Merci à BB)


Fdesouche sur les réseaux sociaux