Fdesouche

(…) «Des sources des forces de sécurité espagnoles soulignent qu’Alger a passé des mois à assouplir les contrôles migratoires sur ses 1.700 km de frontière avec le Maroc, détournant vers son propre territoire une partie du trafic qui traversait l’Egypte, la Libye ou la Tunisie»

(…) «Nous avons détecté une plus grande porosité à la frontière qui sépare l’Algérie du Maroc»

(…) «Avant, ils (les Soudanais, Ndlr) arrivaient au compte-gouttes et par petits groupes. Ils préféraient la route libyenne. Il y en a maintenant plus d’un demi-millier de l’autre côté de la frontière de Melilla, plus ceux qui ont déjà réussi à entrer vendredi et depuis des mois déjà»

(…) «L’Algérie est en colère contre l’Espagne sur la question sahraouie. Il n’est pas étonnant qu’elle utilise l’immigration avec le Maroc, son rival historique au Maghreb, pour créer des poches d’étrangers près de Melilla, dont elle est séparée par deux heures de route seulement».

El Mundo


Drame de Melilla : le Maroc pointe un “laxisme délibéré” de l’Algérie

Le Desk

(Merci à Adri)


Fdesouche sur les réseaux sociaux