Fdesouche

Si le fait marquant de cette nouvelle législature est incontestablement l’entrée dans l’Hémicycle de 89 députés du Rassemblement national, il en est un plus discret, moins inquiétant, mais faussement anecdotique : deux de ces nouveaux parlementaires se prénomment Kévin soulignent Xavier de La Porte et Rémi Noyon, journalistes à l’Obs.

Nous avons consulté la liste de tous les députés depuis 1958 et, sauf erreur de notre part, c’est une première dans l’Histoire de la République. (Il y a déjà eu des collaborateurs parlementaires s’appelant Kévin, donc, techniquement, des Kévin ont déjà mis les pieds à l’Assemblée, mais ne nous arrêtons pas à ces détails.)

Kévin Pfeffer et Kévin Mauvieux sont tous les deux trentenaires et un esprit vicieux, mal informé et un tantinet méprisant, serait tenté de dire que ce sont des Kévin typiques. Le premier est né en 1990, le second en 1991, au pic de la vague des Kévin (cet engouement est souvent attribué à Kevin Costner, dans « Danse avec les Loups » et au petit Kevin de « Maman, j’ai raté l’avion », mais, comme l’explique le sociologue Baptiste Coulmont, il n’est pas seulement imputable à ces deux films puisqu’il s’est étalé jusqu’aux années 2000.) Ils viennent de la Moselle et de l’Eure et militent tous les deux au Rassemblement national. Là encore, il y aurait une forme de logique implacable. […]

L’Obs


Fdesouche sur les réseaux sociaux