Fdesouche

Ce jour-là, peu avant midi, Naïma stationne son Renault Scénic sur le parking à proximité des caddies, tout près de l’entrée principale. Elle est accompagnée de sa fille. Après avoir fait quelques courses rapides, elles regagnent le véhicule. Alors que Naïma, installée au volant, enclenche la ceinture de sécurité de sa fille assise à sa droite, elle entend brusquement sa portière s’ouvrir. La mère de famille se retourne et voit «un homme noir d’une trentaine d’années, avec des cheveux courts, crépus», qu’elle n’avait jamais vu auparavant.

Naïma sent soudain de fortes douleurs dans la jambe et le bras gauche. «J’ai compris que cet homme était en train de me planter. Il n’arrêtait pas, il s’acharnait sur moi, j’ai hurlé. Il y avait du sang partout dans la voiture», raconte-t-elle. Après la stupeur, la mère de famille parvient finalement à pivoter et à donner deux coups de pied à l’agresseur. Ce dernier – de corpulence normale et vêtu d’un t-shirt bleu turquoise – s’éloigne de quelques mètres mais continue à la regarder, comme s’il allait revenir à la charge. Naïma démarre alors en trombe et fonce vers l’hôpital de Dreux. Elle présente deux plaies à l’avant-bras gauche et trois plaies à la cuisse gauche. Son état ne nécessite pas d’hospitalisation mais elle bénéficie de 10 jours d’ITT. […]

Le Figaro


Fdesouche sur les réseaux sociaux