Fdesouche

Un collectif d’habitants en colère a décidé d’assigner devant le tribunal administratif de Lyon la Ville et la Métropole pour dénoncer la saleté dans le quartier de la Guillotière.

INFO ACTU LYON. Le sujet brûlant du quartier de la Guillotière de Lyon (7e arrondissement) va aussi se jouer devant la justice. Selon nos informations, l’association « Guillotière en colère » a mis ses menaces à exécution et a décidé de saisir le tribunal administratif pour dénoncer la saleté dans le quartier.

Elle a décidé d’attaquer la Métropole du Grand Lyon et la Ville de Lyon devant la justice administrative pour « alerter » sur l’état du quartier connu pour ses problèmes d’insécurité ou encore d’habitat indigne.

L’association déplore « des problèmes de dépôts sauvages, d’encombrants dans les rues », selon la présidente de l’association Nathalie Balmat. « La Métropole parfois n’enlève pas les déchets dans certains secteurs. Par exemple rue Louis Dansard, il y avait 4m3 de déchets sur le trottoir laissés une semaine », dénonce cette habitante du 7e arrondissement.

Le dossier déposé devant la juridiction pointe certains points noirs : la place Gabriel Péri, la rue des 3 Rois, une partie de la Grande rue de la Guillotière ou encore les alentours de la place Mazagran.

(…) En 2021, des habitants avaient assigné la Ville de Lyon et la préfecture du Rhône en justice pour non-respect de la tranquillité et de la sécurité publique. Le collectif d’associations « Lyon en colère », qui regroupe des centaines d’habitants de Lyon, de sa Presqu’île et des alentours, avait été débouté par le tribunal administratif.

Le nettoiement des rues est un peu mieux fait qu’avant, avec des plus et des moins selon les jours. Ce que l’on dénonce, ce sont ceux qui laissent leurs poubelles dans la rue et ne sont pas réprimés. Il y a zéro verbalisation, zéro enquête pour savoir d’où viennent les poubelles. Il y a aussi des restaurants qui mettent leurs poubelles et leurs déchets.

Nathalie Balmat, présidente de l’association Guillotière en colère

(…) Actu.fr

(Merci à BB)


Fdesouche sur les réseaux sociaux