Fdesouche
Agressions à la seringue: ce que l’on sait du premier suspect interpellé

Une première mise en examen qui devrait permettre de lever un coin du voile sur la mystérieuse vague dagressions à la seringue . Pour la première foisaprès des mois de violences perlées aux quatre coins du paysun individu a été interpellé dans la nuit de vendredi à samedià Toulonsur une plage du Varlors de lenregistrement dune émission de TF1 . Une information judiciaire a été ouvertece qui a permis de placer en détention provisoire le mis en cause.

De quoi, pour le parquet de Toulon, mettre fin au sentiment d’impunité des délinquants. En effet, une vague inexpliquée de piqûres touche depuis début avril des jeunes dans des boîtes de nuit , bars et festivals de toute la France, avec des plaintes déposées à Lille, Béziers, Nantes, Rennes, Strasbourg, ainsi qu’à Grenoble, Nancy, Lyon, Besançon, Valence ou encore Toulouse

À Toulon, à la fin du week-end, le parquet avait enregistré vingt et un signalements. À ces derniers s’ajoutent deux personnes – une jeune femme et une adolescente – qui, lors d’une altercation avec l’individu, l’ont formellement vu portant une seringue. Fait non négligeable, la quasi-totalité des victimes sont des femmes. Le mis en cause, âgé de 20 ans, d’origine tunisienne, sans titre de séjour, sans emploi connu de la justice, est en état de récidive légale.

Il a déjà été condamné, en 2020 pour violences conjugales sur sa compagne, qui aurait été entendue ce week-end. Père d’un enfant, il est difficilement expulsable. L’individu continue de nier vigoureusement les faits, malgré les dires de deux témoins.

www.lefigaro.fr


En lien :


Fdesouche sur les réseaux sociaux