Fdesouche

27/12/2021

[…] Ses parents ont lancé, le 23 décembre 2021, une pétition en ligne appelant à agir face aux violences. […]

« En quelques semaines, notre fille Clara qui vit à Lille a été victime de deux agressions. La première fois, elle a reçu deux coups de poing, gratuitement, par un individu ivre assis à la porte de son immeuble dans le Vieux Lille », écrivent-ils « Et la seconde, alors qu’elle rentrait chez elle la nuit, elle a été violée dans une rue du centre ville par un individu qui lui a injecté un anesthésiant à l’aide d’une seringue. »

Les parents appellent désormais à des actes. « Il est urgent de réagir et d’exiger des moyens pour lutter contre l’insécurité permanente. Il est urgent de mettre en place des solutions pérennes pour protéger nos femmes de toute forme de violence, qu’elle soit verbale, physique ou sexuelle. »

En une journée, la pétition en ligne a recueilli près de 14 000 signatures. […]

Actu.fr


21/12/2021

Après une soirée entre collègues, Clara est déposée à République pour se rapprocher de chez elle. Elle repère au loin un homme adossé contre un mur qui l’accoste. « Le relou de base », se dit Clara.

Elle ne lui répond pas et veut continuer sa route mais l’individu l’insulte et les violences débutent. « Il m’a attrapé le bras super fort, il m’a retournée d’un coup, il a sortie une seringue et il m’a piqué la fesse. »

Clara sent aussitôt des effets. « Je commence à avoir chaud, à ne pas me sentir bien, à avoir une espèce de nausée », décrit-elle, se sentant comme anesthésiée. « J’ai senti mon corps partir et me lâcher. »

La police est contactée, Clara est prise en charge par les pompiers puis à l’hôpital. Le diagnostic tombe vite, elle a été droguée, la trace de piqûre a été bien repérée. « Quelques jours après, j’ai eu des flashs qui me sont remontés », poursuit Clara. « Je me suis rappelée qu’il n’avait pas pu me pénétrer avec son sexe, mais qu’il avait eu le temps de me pénétrer avec ses doigts. »

Clara a déposé plainte. Ce que nous a confirmé le parquet de Lille, indiquant qu’une enquête est ouverte pour « agression sexuelle avec administration d’une substance à la victime, à son insu, pour altérer son discernement ou le contrôle de ses actes ».

Lille Actu


Fdesouche sur les réseaux sociaux