Fdesouche

Ils ont 16 ans, sont Français, mais parviennent difficilement à lire un texte de plusieurs lignes en entier. En France, le nombre de jeunes en situation d’illettrisme est important : environ 35000, soit 5% de cette classe d’âge. Une estimation inquiétante, publiée dans le récent rapport de l’Inspection générale de l’éducation, organe dépendant du ministère de l’Éducation nationale, qui établit aussi qu’environ un jeune sur dix éprouverait de «fortes difficultés en lecture».

(…) Des données préoccupantes, mais «constantes depuis la fin des années 80», estime Claude Lelièvre, historien de l’Éducation. «Depuis que l’illettrisme est évalué en France, les chiffres sont les mêmes : 80% de lecteurs satisfaisants, 15% en difficulté et 5% qui totalement hors champ», selon le spécialiste. Une stabilité «à la fois désolante et rassurante : on ne progresse pas mais on ne se dirige pas vers un trou noir», poursuit-il.

(…) «Ces disparités persistantes sur un même territoire prouvent bien une chose : l’illettrisme n’est pas uniquement dû aux méthodes d’enseignement, puisqu’elles fonctionnent très bien dans certaines régions et moins bien dans d’autres», observe Claude Lelièvre.

Selon l’historien, pour parvenir à diminuer ces «irréductibles 5%», il est indispensable de comprendre que l’illettrisme est aussi le fait «d’une origine sociale, d’une culture, d’un rapport à l’écrit et d’une aisance à l’oral».

(…) Le Figaro


Fdesouche sur les réseaux sociaux