Fdesouche

L’Intelligence Artificielle forte, aussi appelée Intelligence artificielle généralisée (AGI), est le graal des chercheurs en IA. Elle serait capable de rivaliser avec l’intelligence humaine, voire même serait consciente. DeepMind, société sœur de Google, vient de publier un article sur Gato, une nouvelle IA généraliste qui pourrait être le précurseur de l’IA forte. La majorité des IA actuelles sont spécialisées dans une tâche, entraînées avec des réseaux neuronaux dans un but spécifique comme celui de créer des deepfakes ou de jouer aux échecs. Avec Gato, DeepMind prend l’approche inverse et a créé une seule IA capable d’effectuer de nombreuses tâches très différentes.

Selon les auteurs, « le même réseau avec les mêmes poids est capable de jouer à la console Atari, identifier le contenu des images, discuter, empiler des blocs avec un vrai bras robotique et bien plus ». L’IA utilise le contexte pour décider sous quelle forme donner ses réponses. Au total, elle est capable d’effectuer 604 tâches avec un seul et même modèle, un véritable exploit. DeepMind a utilisé un réseau neuronal de type transformeur, généralement utilisé dans le traitement des langues. Gato a été entraîné sur un grand nombre de bases de données, contenant des images, du texte, ainsi que l’expérience d’agents dans le monde réel ou dans des environnements simulés.

Le problème est que l’IA ne parvient pas à réaliser ces tâches correctement tout le temps. Par exemple, les réponses lors d’une discussion peuvent être incorrectes. Gato a notamment indiqué que Marseille était la capitale de la France… DeepMind indique que, pour les trois quarts des tâches (450 sur 604), l’IA aurait de meilleures performances qu’un expert la moitié du temps. On serait donc sur un taux de succès à un peu plus d’un tiers.

(…)

Futura Sciences


Fdesouche sur les réseaux sociaux