Fdesouche

À Nantes (Loire-Atlantique), de nombreux habitants du quartier du Clos-Toreau réagissent après la fusillade survenue ce mercredi 27 avril en plein après-midi. Certains se disent résignés, alors que d’autres déposent désormais plainte contre la maire, Johanna Rolland.

(…) Pour les habitants du coin, aucun doute, il s’agit d’un règlement de compte entre bandes rivales. “Ils ne prennent même plus la peine de se cacher“, se désole Bernard. “Cela se passe de jour comme de nuit, ils n’ont plus de limites. Moi je ne les crains pas, mais d’autres sont bien plus effrayés que moi”. Lorsque Bernard dit “ils“, il parle de ces jeunes qui tournent autour des “points de deal” du quartier. 

On voit énormément de rodéos urbains, des vols, des feux de moto… On ne sait plus quoi faire” – Philippe, un habitant du quartier. 

De nombreux habitués des lieux l’affirment, les règlements de compte se multiplient ces derniers temps. “Il y a des personnes qui sont à bout, au bord de la crise de nerfs“, selon Philippe. Il réside depuis huit ans dans le quartier. Il vient même de déposer une plainte contre la maire de Nantes Johanna Rolland pour non-assistance à personne en danger et mise en danger de la vie d’autrui. 

(…)

Des habitants qui changent de quartier  

D’autres habitants, bien plus résignés, cherchent avant tout à quitter le coin au plus vite. Catherine par exemple, une jeune maman, a déposé un dossier de mutation depuis deux ans auprès de son bailleur social. “Toujours pas de réponse, et pas sûr qu’on en ait une tout de suite. Nous ne sommes pas classés comme prioritaires. Le problème, c’est que j’ai des voisins qui ont déposé une demande vingt ans auparavant et qui n’ont toujours pas obtenu satisfaction“. 

Le manque de logements sociaux se fait en effet sentir dans la métropole nantaise. Depuis deux ans, le nombre de demandeurs a en effet augmenté, alors que l’offre est en baisse. “On le voit, il y a beaucoup de personnes qui veulent être mutés, mais c’est mission impossible. Il y a des gens qui attendent parfois cinq, dix ans, même s’ils sont prioritaires“. 

France Bleu

(Merci à turlututu2)


Fdesouche sur les réseaux sociaux