Fdesouche

Langres (52) : le Tchétchène qui projetait d’attaquer Mila aurait été interpellé par le RAID le 29 mars puis à nouveau remis en liberté. “Qu’est-ce qu’il fout encore en France putain ?”, s’interroge la jeune femme (MàJ)

08/04/2022


07/04/2022

Pour rappel, Saïd A. Avait été interpellé fin août 2021 à son domicile de Langres en haute-Marne après avoir menacé de mort Mila. Soupçonné d’être proche de l’Etat islamique, il avait été mis en examen en septembre pour apologie du terrorisme et provocation à des actes de terrorisme mais laissé libre sous contrôle judiciaire.

“Que fait cet individu en liberté ?”, demande la jeune Iséroise qui vit désormais à Lyon.

“Le tribunal de Chaumont en Haute-Marne est-il compétent pour juger cette affaire d’apologie du terrorisme ?”, poursuit-elle.

“Cet individu a été généreusement accueilli avec sa famille par la France en 2013. Il est maintenant majeur et en attente de sa naturalisation. Pensez-vous que sa place, alors qu’il se positionne clairement en tant qu’ennemi de nos concitoyens et de nos libertés, soit dans notre pays ?”, énonce Mila.

Et de conclure : “Depuis que l’article de BFM sur ce Tchétchène a été publié, je reçois, heureusement, beaucoup de soutiens, mais aussi une multitude de messages me demandant de laisser les musulmans tranquille. Ces musulmans font donc eux-mêmes directement le lien entre islam et terrorisme. Je pense malheureusement être bien placée pour savoir comment beaucoup d’entre eux agissent : par la terreur, l’intimidation, par les menaces. Comment comptez-vous empêcher cette religion de grignoter nos libertés, notre mode de vie et parfois même notre survie ?”

(…) Lyon Mag


24/03/2022

Un jeune Tchétchène a été interpellé en août dernier après des menaces de mort à l’encontre de Mila. Mis en examen en septembre notamment pour apologie du terrorisme, il a été laissé en liberté et placé sous contrôle judiciaire, de quoi inquiéter la famille de la jeune femme.

“Il est temps de s’occuper de cette femme Mila qui insulte Allah, le Seigneur des Mondes, de la pire des manières, elle ose l’insulter et devient célèbre pour cela. (…) Où êtes-vous, Moudjahidines? Elle insulte votre seigneur et elle marche sereinement sur Terre? Vous avez là un problème à régler, élancez vous comme votre frère Abdullah Ash Shishani (un jihadiste tchétchène mort en Syrie, ndlr), qu’Allah accepte de lui le martyr. Préparez un plan intelligent”, a-t-il écrit.

(…) Un traitement un peu léger, pour la famille de Mila, rongée depuis par l’inquiétude. “La justice a-t-elle pris la mesure de ce dossier?”, se demande la mère de la jeune femme.

“Ce jeune homme a appelé à passer à l’acte dans des termes précis et bien écrits. On est face à quelqu’un qui n’est pas bête. Beaucoup d’actions terroristes ont commencé ainsi. Ce mode opératoire en rappelle d’autres”, poursuit-elle.

“Par rapport à tous ceux qui ont adressé des menaces à Mila, ce profil-là est clairement un cran au-dessus”, renchérit son avocat, Me Richard Malka.

Depuis la mise en examen du suspect, il y a sept mois, Mila n’a pas été convoquée par le juge pour être tenue au courant de l’avancée du dossier. Le jeune homme lui, est libre. Contacté par BFMTV, son avocat n’a pas donné suite à nos sollicitations.

BFMTV

(Merci à Adri)


05/09/2021

C’est le 19 juillet dernier que le procureur de Chaumont confie cette affaire aux enquêteurs de la police judiciaire de Reims après avoir été alerté sur les activités d’un adolescent de 17 ans partisan d’un islam radical. « Ce garçon appelait à mettre en œuvre un plan intelligent contre Mila », souligne une source proche du dossier.

(…) Sa famille est arrivée en France en 2013 et qui bénéficie du statut de réfugié politique. Les enquêteurs ont également découvert qu’il diffusait de la propagande en faveur du groupe terroriste État Islamique (EI), et entretenait des relations avec des terroristes en zone irako-syrienne.

(…) Il a été déféré au palais de justice avant d’être mis en examen pour apologie du terrorisme, et remis en liberté sous contrôle judiciaire.

Actu 17


04/09/2021


31/08/2021

Une enquête pour apologie du terrorisme a été ouverte après que les services de renseignements ont repéré les agissements d’un jeune Tchétchène sur les réseaux sociaux.

À 6 heures, ce matin un jeune Tchétchène de 17 ans, Saïd A., a été interpellé par la police judiciaire de Reims après une alerte des services de renseignements. Les forces de l’ordre se sont rendues dans les quartiers neufs de Langres, troisième ville du département de la Haute-Marne, afin de le placer en garde à vue puis de l’interroger dans le cadre d’une procédure ouverte pour apologie du terrorisme. C’est « son activisme numérique sur le dossier Mila qui a attiré notre attention », indique une source proche de l’enquête.

Des éléments de radicalisation ont été retrouvés lors de l’interpellation, selon la police, sans préciser de quels éléments il s’agit à ce stade. Ces jeunes Tchétchènes, parfois mineurs, sont discrets et difficiles à repérer. Ils opèrent principalement sur les réseaux sociaux et passent sous le radar de la surveillance classique par le renseignement.

(…) Le Point

Merci à Tara King

En lien :


Fdesouche sur les réseaux sociaux