Fdesouche

17/11/2020


16/11/2020


JUSTICE – Avocat de “Charlie Hebdo” mais aussi de Mila, Me Richard Malka a réagi ce lundi après que la jeune fille a de nouveau été menacée de mort. Elle avait posté dimanche une nouvelle vidéo polémique sur l’islam.

“Vous pouvez imaginer comment elle va. Sa vie a basculé. Elle a 17 ans. Elle vit comme les gens de ‘Charlie Hebdo’ maintenant, bunkerisée, c’est insupportable”. 

Il semble qu’il y ait une nouvelle mode qui est de menacer de faire une Samuel Paty. C’est ce qu’elle reçoit avec des têtes découpées”, a détaillé l’avocat. 

LCI




15/11/2020

Ce dimanche après-midi, l’hashtag Mila est en première place dans les tendances Twitter. La lycéenne reçoit de nombreux messages de haine, d’insultes, ou encore des menaces de mort faisant allusion à Samuel Paty. Mais elle a également de nombreux messages de soutiens, d’anonymes, de personnalité également. 

De son côté, le parquet de Vienne a annoncé dans un communiqué avoir “immédiatement ouvert une enquête confiée en co-saisine à la division de lutte contre les crimes de haine de l’office central de lutte contre les crimes contre l’humanité, les génocides, les crimes de guerre et les crimes de haine, ainsi qu’à la section de recherche de la gendarmerie nationale de Grenoble“. Il ajoute que les auteurs de ces menaces, une fois identifiés, risquent jusqu’à trois ans d’emprisonnement et 45 000 euros d’amende.

Lyon Mag


Ce week-end, dans une nouvelle vidéo postée sur les réseaux sociaux, Mila s’en prend à l’islam. Comme en janvier quand elle avait déjà publié une vidéo blasphématoire, la jeune femme est victime de menaces de mort.

https://twitter.com/22kikic/status/1327867379813117952
https://twitter.com/niquetamairee/status/1327931565700222976

Mila, l’adolescente de 16 ans, qui est menacée de viol et de mort, et qui vit cachée suite à une vidéo blasphématoire où elle avait vivement critiqué l’islam en janvier 2020, a de nouveau posté un message qui lui vaut un torrent de haine et de menaces sur les réseaux sociaux.

Dans cette vidéo, retirée depuis d’Instagram, la jeune femme originaire de l’Isère s’en prend à ceux qui l’insultent et lui promettent la mort : “Et dernière chose, surveillez votre pote Allah, s’il vous plaît. Parce que mes doigts dans son trou du cul j’les ai toujours pas sortis”.

(…) La Dépêche