Fdesouche

Deux agresseurs de prostituées condamnés à Reims

[…]

Le 10 septembre 2019 en fin de journée, l’heure est venue de recevoir un jeune homme qui a convenu de payer 100 euros un rapport complet. C’est une Paraguayenne qui s’occupe de lui. La prestation terminée, l’individu s’attarde. Une autre fille lui demande de partir. Elle ouvre la porte… derrière laquelle deux hommes attendent : un « brun » et un « blond » qui s’engouffrent dans l’appartement.

Le « brun » entraîne la prostituée dans la chambre où il l’oblige à lui faire une fellation pendant que ses deux comparses fouillent le logement à la recherche de valeurs. L’un d’eux s’empare d’un couteau de cuisine avec lequel il menace de déchirer le passeport d’une prostituée si elle ne donne pas d’argent. Le trio s’enfuit avec 450 euros et une chaîne en or.

Une agression similaire à Paris

Après bien des hésitations, les filles préviennent la police trois jours plus tard. L’exploitation de la vidéosurveillance urbaine permet de repérer le véhicule utilisé par les agresseurs. Il appartient à un individu domicilié en région parisienne. Les prélèvements ADN parlent à leur tour, avec l’identification de deux profils : ceux de Ahmed Mostafa et de Zine Eddine Sahli, alias Anis Amraoui, le premier Tunisien, le second Algérien, tous deux âgés de 26 ans et en situation irrégulière. Les policiers rémois les retrouvent… en détention  : quatre mois après l’affaire de la rue Henri-IV, le duo avait commis une agression similaire à Paris, au préjudice de prostituées chinoises, et s’était fait prendre (trois ans de prison ferme).

[…]

L’article dans son intégralité sur L’Union


Merci à Julien


Fdesouche sur les réseaux sociaux