Fdesouche

Commentaire du publicitaire “Defi” au sujet de cette affiche qui met en scène Taqwa Bint Ali, une des 9 ambassadrices de la marque :

Notre bannière rue St Martin / rue aux ours, expose la marque Adidas pour le mois de février avec une campagne stylée. (…) La campagne « Always Been, Always Original » s‘intègre parfaitement dans le paysage parisien du 3ème arrondissement. En effet, les Halles Châtelet, connues pour leur immense zone commerciale, sont à proximité. Ainsi, son emplacement stratégique permet à la marque de bénéficier d’une visibilité spectaculaire.

De plus, il faut dire qu’on aime cette campagne pour son côté « chez soi » et sa baseline qui en dit long sur les valeurs de la marque. En plus, Adidas joue la carte de l’engagement ! Premièrement, leur visuel permet au public de s’identifier au style de vie et à l’ambiance donnés par la campagne. Deuxièmement, Adidas oriente son public vers sa boutique, quelques rues plus loin.

Defi-Group.com

Ce n’est pas nouveau, les femmes et les personnes non-binaires du monde entier ont depuis toujours mis en avant diverses approches de “l’originalité”. Ils ont toujours eu confiance dans leur pouvoir et leur potentiel pour mettre en avant cette originalité. 

Afin de mettre en avant les incroyables accomplissements de ces femmes et personnes non-binaires, la “Marque aux Trois Bandes” met en avant un nouveau collectif de créatrices et créateurs de tendances, via la maque-initiative “Always Original” véritable “célébration continue des expressions d’originalité en constante évolution, omniprésentes et uniques, racontées par des voix marginalisées”.

Réunies pour rendre hommage aux identités multiples qui ont toujours été présentes, ainsi qu’aux pionnières méconnues qui ont ouvert la voie à une nouvelle génération de femmes et de personnes non-binaires, le collectif est composé des membres suivants :

  • Lena Waithe – acteur et écrivain
  • Ellie Goldstein – mannequin
  • Nyome Nicholas-Williams – mannequin et activiste
  • Amani Al-Khatatbeh – fondatrice de MuslimGirl.com
  • Ericka Hart – militante et éducatrice sexuelle
  • Taqwa Bint Ali – entrepreneur
  • Jarí Jones – mannequin, militante et danseuse
  • Naomi Otsu – graphiste et illustratrice
  • Isra Hersi – militant écologiste

Après le lancement de l’offre de produits inaugurale “Always Original”, chaque membre du collectif sera présenté à travers une collection capsule distincte de vêtements, d’accessoires et de chaussures. Soigneusement conçus pour être plus inclusifs et accessibles aux femmes et aux personnes non binaires, les produits disponibles permettent l’expression individuelle, sous toutes ses formes.

Site internet Adidas (monde)

A chaque nouvelle année viennent de nouveaux objectifs. C’est le moment de prendre de bonnes résolutions. Alors, pour se motiver, on a toujours tendance à faire des choses qui changent l’ordinaire.

La “bonne résolution” de la France, “cet enfant du milieu de l’Europe” (sic), a été de démarrer la nouvelle année en adoptant une nouvelle loi anti-hijab : la France interdit désormais aux femmes musulmanes de porter le hijab dans les compétitions sportives. Ce n’est qu’un autre exemple de l’agression continue de la France contre les femmes musulmanes et leur droit de porter le hijab.  

Le Sénat a adopté pour la première fois un projet de loi interdisant aux filles de moins de 18 ans de porter leur hijab en public. De plus, ils ont adopté une interdiction nationale du port du niqab en public. Ces lois sont soutenues et soutenues par le parti conservateur d’extrême-droite Les Républicains (sic), et soutenues par le président Macron.

Ils affirment que ces lois contribuent à promouvoir la laïcité et à protéger les droits des femmes. Ils affirment également qu’afficher publiquement sa religions n’est pas conforme aux «valeurs françaises» et, que si cela était autorisé, cela serait du prosélytisme.

L’adoption de cette loi intervient un an après que la France ait renforcé la surveillance des mosquées, des écoles et des clubs sportifs pour identifier et éradiquer les “comportements islamistes radicaux”. N’hésitons pas à appeler ces lois pour ce qu’elles sont vraiment : un mouvement euro-politique islamophobe visant à isoler la communauté musulmane locale sous couvert de féminisme et de sécurité publique.

L’obsession de la France pour le hijab et son contrôle remontent à travers l’histoire jusqu’à ses racines impérialistes. En 1830, la France envahit l’Algérie et établit un État colonial marqué par un violent génocide.

La France n’offrirait la citoyenneté aux autochtones algériens que s’ils renonçaient à leur religion, et que leurs femmes retiraient leur voile et adoptaient la culture française. Pendant la guerre d’indépendance de l’Algérie, de nombreuses femmes algériennes musulmanes se sont fait retirer de force leur voile par des femmes françaises lors de cérémonies publiques de dévoilement.

Ils ont affirmé qu’ils « libéraient les femmes musulmanes opprimées ». Les indigènes algériens qui se sont battus contre les Français ont gardé leurs voiles, et c’est devenu un symbole de résistance contre le colonialisme.

Les racines coloniales de la France combinées à la montée des attentats terroristes au cours des dernières années ont toutes contribué à la montée de l’islamophobie dans le pays. Ils font tout ce qu’ils peuvent pour essayer de créer plus de conformité dans le pays, et le hijab se dresse sur leur chemin.

Avec la montée en puissance d’un sénat plus conservateur et des élections à venir, la politique est une force massive qui motive cette législation. Le président Macron, et son parti La République En Marche qui promeut traditionnellement des idéologies plus progressistes, s’est aligné sur le parti conservateur Les Républicains.

Le président Macron fait ce que font de nombreux politiciens lorsqu’ils ont peur de leurs perspectives de réélection : sacrifier leur moralité et leurs valeurs pour s’assurer que leur siège ne soit pas pris. (…)

Comment pouvez-vous vous sentir accepté par une communauté qui veut que vous vous changiez pour vous intégrer ? Si les valeurs françaises exigent que vous dépouilliez votre culture, votre religion et votre identité pour adopter celle de la majorité du pays… eh bien, cela me semble beaucoup plus utilitaire que progressiste. 

L’histoire se répète. L’idéologie coloniale de la France a persisté sous la forme d’idéologies politiques néoconservatrices qui mènent des campagnes basées sur la peur et un faux sentiment de nationalisme.

Les musulmans de France ont trouvé le soutien des communautés musulmanes et non musulmanes. La législation a été condamnée par les chefs religieux catholiques et juifs. La communauté a besoin de ce soutien, mais tant que la loi ne sera pas annulée, elle continuera de rendre la vie difficile aux femmes musulmanes. Nous vous soutenons et sommes solidaires avec vous. Nous espérons que ces temps difficiles apporteront force et renouveau.

MuslimGirl.com

Merci à :


Fdesouche sur les réseaux sociaux