Fdesouche

Frédéric, 45 ans, a été victime d’une sauvage agression par une dizaine de jeunes à Guingamp en décembre dernier. Il témoigne pour dénoncer ces violences gratuites.

(…) Mais l’agression a été violente, très violente même. Tout s’est passé très rapidement, aux alentours de 23h ce jour-là.

« (…) Alors que je me garais, j’ai été abordé par trois jeunes, qui m’ont demandé des cigarettes. Je leur ai dit que je n’en avais pas. Très vite, ils ont commencé à m’injurier. (…) Ils ont alors pris la fuite, mais ont commencé à me lancer des cailloux à distance. (…) Mais là, ils ont été rejoints par le reste de leur bande. Ils étaient alors une dizaine. Ils se sont tous jetés sur moi. L’un d’eux m’a frappé par-derrière à la tête. Je suis alors tombé au sol. Ils se sont mis à me donner des coups de pied alors que j’étais à terre. Je tentais de me protéger la tête avec mes mains. Je me suis vu mourir. Par miracle, un voisin, alerté par le bruit, est sorti de chez lui et les a mis en fuite. Sinon, je crois bien qu’ils auraient continué à me frapper, et je ne sais pas si j’aurais survécu. »

(…) À l’hôpital de Guingamp, le médecin constate l’étendue des blessures subies par Frédéric : fracture de la clavicule gauche, fracture des côtes, ainsi que des blessures à la cuisse et au thorax. Le médecin lui délivre 21 jours d’ITT, preuve de la violence des coups reçus.

Actu.fr

(Merci à Adri)


Fdesouche sur les réseaux sociaux