Fdesouche

Les riverains des immeubles du 2, 6 et 9 de la rue Arthur-Fontaine, près du cimetière de l’Est, à Rennes, n’en peuvent plus. Depuis six mois des dealers occupent les halls d’immeuble et ont transformé les lieux en véritable décharge à ciel ouvert. Et n’hésitent pas à fouiller les habitants !

« En quittant la Seine-Saint-Denis pour venir habiter à Rennes, je pensais vivre dans un cadre plus agréable », raconte, amer, ce sexagénaire croisé vendredi dernier aux abords du 6 de la rue Arthur-Fontaine. Un groupe de petits immeubles situés tout près du parking du cimetière de l’Est et bordé par le boulevard Villebois-Mareuil. À moins de 3 km de la place de la mairie. « Depuis environ six mois, les dealers qui se sont installés là nous pourrissent la vie. Mais je ne veux pas d’emmerde. Alors, quand je dois passer entre eux pour rentrer chez moi, je fais comme tout le monde. Je baisse les yeux. » Il doit faire avec. Contraint et forcé. « Trouver un autre appartement social ? Je n’y crois pas. Pourtant si je pouvais… »

(…) Ouest-France

(…) Tous vivent dans la terreur depuis six mois, et l’installation d’un point de deal à proximité du cimetière de l’Est. Dans le hall d’un immeuble de la rue Arthur-Fontaine, les journalistes de Ouest-France tombent sur « une dizaine de jeunes (…) tous en survêtement et capuche sur la tête ». Le sol est décrit comme jonché de déchets : emballages de kebabs, canettes, mégots… et flaques d’urine.

« Ces dealers nous ont mis en mort sociale », se lamente un riverain, qui pointe l’inaction de la mairie et de la préfecture.

(…) Valeurs

(Merci à Ben Voyonz)


Fdesouche sur les réseaux sociaux