Fdesouche

D’un côté, Gérald Darmanin “regrette que des partis du gouvernement, dits de droite ou de gauche, se situent hors du champ républicain par leurs propositions”. “Le ‘Guantánamo à la française’ des LR, ça m’inquiète beaucoup“, lance l’ancien membre de ce parti. De l’autre, il juge que Marine Le Pen est la personne “la plus dangereuse pour le pays” car “la plus susceptible de se qualifier pour le second tour” de la présidentielle. “Si jamais Mme Le Pen arrive aux responsabilités, ce sera la discorde nationale, puis la guerre civile“, prévient Darmanin.

Que les oppositions s’opposent, cela me paraît naturel. Mais trois grandes avancées sont à mettre au crédit d’Emmanuel Macron. D’abord, le réarmement sans précédent face à la menace terroriste : 37 attentats islamistes et 6 projets de passage à l’acte de l’extrême droite ont été déjoués ; les moyens de la DGSI ont été doublés ; les renseignements territoriaux ont été redynamisés et 1.900 policiers supplémentaires ont été recrutés dans les services de renseignement. Ensuite, le Président a recréé du muscle dans la sécurité grâce à 10.000 postes de policiers et gendarmes supplémentaires. Enfin, il a fait baisser considérablement les atteintes aux biens, les cambriolages, les vols de véhicule… Et nous n’avons pas connu d’émeutes urbaines, malgré la lutte impitoyable que nous menons face à la drogue. […]

Le virage sécuritaire n’est-il pas intervenu un peu tard dans ce quinquennat ?

Ce serait malhonnête de présenter les choses ainsi. La politique du gouvernement a été constante. Il est très difficile d’être ministre de l’Intérieur. Mon prédécesseur, Christophe Castaner, a eu à affronter courageusement la crise des Gilets jaunes. […]

Que pensez-vous des propositions de Valérie Pécresse sur la vidéosurveillance dans les transports ?

Le sujet n’est pas Valérie Pécresse, mais Marine Le Pen, qui est la plus dangereuse et la plus susceptible de se qualifier au second tour. Quant à la vidéo dans les transports, elle existe déjà, et depuis longtemps! Au-delà, je regrette que des partis du gouvernement, dits de droite ou de gauche, se situent hors du champ républicain par leurs propositions. Le “Guantánamo à la française” des LR, ça m’inquiète beaucoup. De la part de Zemmour, Le Pen ou Mélenchon, qui n’ont pas vocation à gouverner, ce n’est pas étonnant. Mais de la part de gens qui sont censés être garants d’une certaine vérité, ça me choque. […]

Et les propositions de Marine Le Pen ?

Oui, la personne la plus dangereuse pour le pays, c’est Marine Le Pen. Quand elle dit qu’elle va obliger les juges à prendre des sanctions pénales obligatoires, ce n’est pas possible constitutionnellement : ce serait mettre fin à un principe cardinal de la séparation des pouvoirs. Quand elle évoque l’immigration zéro, ce n’est pas possible techniquement, ni ­souhaitable pour l’avenir de la nation. Si jamais Mme Le Pen arrive aux responsabilités, ce sera la discorde nationale, puis la guerre civile. […]

Le JDD


Fdesouche sur les réseaux sociaux