Fdesouche

Les propriétaires de petits stands de bord de route vendant des produits tels que des pois et des fraises constatent que les passants volent.

Certains éléments indiquent que davantage sont devenus malhonnêtes.

Le Danemark était autrefois l’un des rares pays où l’on pouvait voir des stands en bord de route vendant des produits tels que des fraises et des pommes de terre, que les clients payaient en déposant de l’argent dans une boîte.

Janne Brændbyge, de Lille Raneladegård sur Mols, a également tenu un stand de fruits et légumes biologiques pendant 20 ans, mais c’est désormais terminé.

Il se peut que des marchandises aient été volées ou que la caisse ait été forcée. Il manquait quelque chose chaque jour, dit-elle.

Les propriétaires ne signalent pas les vols
Il n’existe pas de statistiques fiables sur les vols, mais la police d’Østjyllands a reçu deux rapports de vols en bord de route cette année. Un de Samsø et un autre de la région de Grenaa.

Cependant, DR Østjylland a parlé à plusieurs commerçants de Samsø qui ne comptent même pas le nombre de leurs marchandises qui sont volées sur le bord de la route.

Au lieu d’un étalage au bord de la route, Janne Brændbyge mise désormais sur un étalage habité à l’intérieur de son café à Ebeltoft, afin de ne pas avoir à craindre d’être volée.

C’est assez frustrant d’avoir travaillé toute la journée et de devoir ramasser le butin, puis tout a disparu, dit-elle.

DR.dk

(Merci à Vertumne)


Fdesouche sur les réseaux sociaux