Fdesouche

22. C’est le nombre d’infractions pour lequel était jugé un homme de 27 ans devant le tribunal correctionnel de Brest, mardi 11 janvier 2022. Durant plus d’une heure, par l’intermédiaire de son interprète, il niera tout en bloc. 

Il lui est reproché d’avoir utilisé de nombreuses cartes bancaires volées dans des fourgonnettes d’artisans, entre les mois de septembre et décembre. 

Le prévenu, un Marocain sans titre de séjour, explique que les cartes lui ont été données, place de la Liberté. « La place de la Liberté est le temple de la générosité », ironise Marie-Anne Kerisi, la présidente du tribunal.

Me Nathalie L’Helgoualc’h, avocate de la défense, souligne que le prévenu « a tenté l’Eldorado, dans l’espoir d’une vie meilleure. Malheureusement la réalité est tout autre. Il vit dans un squat, sans chauffage, sans hygiène, sans nourriture. Cette vie, personne n’en rêve. Il ne parle pas français, il lui est quasiment impossible d’avoir un titre de séjour. Il ne vole pas par plaisir, mais par nécessité. Douze mois d’emprisonnement ne vont pas solutionner sa situation. »

Le tribunal a prononcé une peine de dix mois de prison, avec maintien en détention. Il a en plus l’interdiction de séjourner dans le Finistère pendant cinq ans. 

Côté Brest


Fdesouche sur les réseaux sociaux