Fdesouche

Pendant des décennies, Hamtramck était connue sous le nom de « Petite Varsovie » du Michigan, une ville de seulement trois kilomètres carrés de maisons et d’usines serrées les unes contre les autres, à quelques pas du centre-ville de Détroit.

Le cardinal polonais Karol Wojtyla s’est rendu une fois, en 1969, avant de devenir pape. Une statue de Wojtyla, les bras tendus, projette toujours une ombre sur ce qu’on appelle maintenant le parc Pope, où une immense fresque de danseurs folkloriques polonais s’étend sur presque tout un pâté de maisons.

Au cours des 99 années qui se sont écoulées depuis son incorporation, chaque maire de Hamtramck a été d’origine polonaise. Cela se termine le 2 janvier, année du centenaire de Hamtramck, lorsque Amer Ghalib sera intronisé, avec un conseil municipal entièrement musulman. Hamtramck deviendra la première ville connue des États-Unis avec un gouvernement entièrement composé de musulmans, selon le Muslim Public Affairs Council , qui dit n’avoir aucune trace d’une autre administration de ce type. (…)

Amanda Jaczkowski

Il n’y a qu’un seul membre d’origine américaine dans le nouveau conseil : Amanda Jaczkowski, une Michigander de longue date. Sa famille américano-polonaise a prié pendant cinq générations dans la même église catholique voisine. Elle s’est convertie à l’islam en 2012. (…)

“Nous sommes musulmans”, a déclaré Ghalib, assis dans la salle du conseil de l’hôtel de ville qu’il présidera bientôt. “Nous sommes fiers de nos croyances et de nos valeurs. Mais nous n’allons pas essayer de les imposer aux autres.

Le maire élu et son conseil promettent une séparation de la mosquée et de l’État. C’est la loi, disent-ils, et aussi leur intention. (…)

Joe Biden et le maire élu de Hamtramck Amer Ghalib

Le pourcentage d’Américains polonais à Hamtramck est maintenant tombé à un chiffre .« Qui a encore des amis ? » s’exclama sa cliente, Theresa Smith. « Les miens sont tous morts ! » Smith, une Américaine d’origine polonaise, est née à Hamtramck, a vécu dans la même maison pendant 85 ans et dit qu’elle envisage de mourir ici. (…)

Smith dit qu’elle accueille les visages changeants de sa ville. « Ils sont venus en ville. Ils réparent magnifiquement les maisons », nous a-t-elle dit. “Quand quelqu’un dit quelque chose contre eux, je me mets en colère. Parce que tous nos parents sont venus de quelque part à un moment donné”

Lorsque les immigrants musulmans sont arrivés en grand nombre à Hamtramck il y a une décennie ou deux, certains habitants n’aimaient pas l’appel à la prière, diffusé par les haut-parleurs sur les toits des mosquées.

Cela vient plus des gens qui ont quitté Hamtramck que des gens qui sont restés”, selon Jaczkowski. (…)

Mais il y avait une certaine inquiétude quand pas une seule femme yéménite américaine n’a assisté à la célébration de la victoire de Ghalib tard dans la nuit des élections.

“Il y avait six filles qui travaillaient à ma campagne, six femmes”, a-t-il déclaré. Mais aucun d’eux n’était là.

“Le résultat a été annoncé tard dans la nuit, vous savez, vers 10 ou 11 heures”, a-t-il expliqué. “Cela fait partie de notre culture, les femmes ne sortent pas la nuit, généralement. Et, vous savez, il y a toujours une certaine ségrégation lors des événements, même lorsqu’elles y assistent.” (…)

Un autre point de friction potentiel entre la culture du Moyen-Orient et l’Amérique moderne est survenu l’été dernier lorsque la Commission des arts et de la culture de Hamtramck a proposé de faire flotter un drapeau de la gay pride devant l’hôtel de ville. “Je ne suis ni pour ni contre. Je suis pour le droit de chacun de pratiquer ce qu’il veut. Mais ils ne devraient pas en faire une question gouvernementale”, nous a dit Ghalib. “Ils peuvent le faire n’importe où ailleurs, dans leurs maisons, dans la rue. Je ne suis pas contre ça. Ça ne me dérange pas.” (…)

« Les gens se demandent : que pensez-vous que ce soit une première ? », a déclaré Jaczkowski, membre du conseil. “Je me dis ‘Les premiers sont super. Et maintenant, nous devons prouver que cela n’a pas d’importance.'”

CNN

Population changeante

Le pourcentage de résidents musulmans à Hamtramck n’est pas clair puisque le recensement américain ne pose pas de questions sur la religion.

Mais les estimations basées sur les données d’ascendance du recensement suggèrent qu’environ la moitié sont musulmans. Environ 25 % de la ville est d’origine arabe, pour la plupart yéménites, et 27 % supplémentaires sont d’ascendance asiatique, pour la plupart bangladaise, selon les données du recensement de 2019. Presque tous les Yéménites sont musulmans, tandis que les Bangladais américains à Hamtramck sont un mélange de musulmans, hindous, bouddhistes et chrétiens. 

Il y a aussi des musulmans bosniaques et des musulmans afro-américains vivant à Hamtramck.

Sur les six membres du conseil, trois seront d’origine yéménite, deux d’origine bangladaise et un blanc. 

Hamtramck a attiré l’attention en 2015 lorsqu’il a élu son premier conseil municipal à majorité musulmane.  La population de la ville a augmenté de 27 % au cours de la dernière décennie. (…)

A Dearborn comme à Dearborn Heights, les nouveaux conseils municipaux auront chacun trois membres musulmans. Les électeurs de Dearborn, Dearborn Heights et Hamtramck ont ​​tous élu pour la première fois des maires musulmans. 

Detroit Free Press

En lien :


Fdesouche sur les réseaux sociaux