Fdesouche

Révélations sur l’ex-maire de Trappes Ali Rabeh : A la mairie, « il y a une petite guerre civile en gestation entre Maghrébins et Français de souche » dixit un élu de gauche (Màj: dérives, menaces, népotisme etc…)

07/09/2021


03/09/2021

L’édile de gauche de cette ville des Yvelines, dont l’élection vient d’être invalidée par le Conseil d’Etat, est à nouveau candidat malgré sa gestion accablante. Portrait interdit.

(…) Parmi ses manquements aux règles du code électoral, Rabeh avait distribué 15 000 masques, des colis alimentaires et des kits pédagogiques, accompagnés pour une partie d’entre eux de sa photo, des actions en outre non déclarées dans ses comptes de campagne. Ces irrégularités sont de nature, compte tenu de l’écart de 161 voix entre les deux listes, à avoir « altéré la sincérité du scrutin », a conclu la plus haute juridiction administrative du pays. Un an plus tard, le bilan est lourd d’enseignements.

(…) « Les gens ont peur des représailles et ne veulent pas parler », susurre un élu de la majorité. Car le passage d’Ali Rabeh a laissé des plaies béantes et douloureuses. « Je suis une électrice de gauche et je suis sidérée par le niveau d’incurie, de clientélisme et de communautarisme de cette équipe politique, confie une cadre. Avoir voté pour des gens comme ça, je suis écœurée, je me sens trahie, ce qu’on vit est hallucinant. »

(…) En privé, des élus et agents dénoncent même des cas de « népotisme » et de « favoritisme »

(…) De nombreux agents déplorent d’ailleurs les « traitements de faveur », « passe-droits » et autres promotions express, parfois sans diplômes, ni compétences, ni expérience, dont profitent certains dans le sillage d’Ali Rabeh et de son élection.

Lire la suite sur Valeurs


Fdesouche sur les réseaux sociaux