Fdesouche

19/12/2021

Vendredi soir, Yassine F. un Lyonnais de confession musulmane, a dû répondre pendant deux heures, à un flux incessant de questions d’habitants de Saint-Jeures, le village où il a obtenu un permis de construire pour une maison de 1 184 m². Le maire qui l’avait pourtant signé, vient de changer d’avis.

[…]

Le maire, André Duboeuf, a cédé à la partie la plus bruyante et véhémente de ses administrés. Vendredi, il a d’entrée, fait son mea culpa, affirmant n’avoir pas suffisamment pris en compte l’aspect architectural et l’impact de la bâtisse de 1 184 m2  dans le paysage local. Il a promis de déposer un arrêté pour suspendre le permis de construire.

Le Progrès


17/12/21

Plusieurs habitants ne croient pas en la sincérité du projet « démesuré » de Yassine. F : une habitation individuelle de 1 184 m² avec un entrepôt de 155 m² sur un terrain de 1 hectare. Et sont convaincus qu’il cache autre chose. Réunis dans un collectif, ils ont déposé un recours gracieux pour faire annuler le permis de construire.

(…)

La précision « salle de prière » pour un espace de 20 m2 n’a rien d’anodin pour le Saint-Jeurois : « On peut tous avoir dans nos maisons une salle dédiée au recueillement, mais quand vous déclarez un lieu de culte dans votre permis de construire, ça change tout. C’est un lieu qui a vocation à être ouvert au public parce que si c’est juste pour votre famille, vous n’avez pas à le déclarer. On peut tout à fait penser qu’on est sur une volonté cachée de faire autre chose de ce bâtiment », affirme-t-il encore.

Quant à l’intégration paysagère, Alain J. pointe « un bloc générique qui peut être construit n’importe où. Il n’a pas été fait pour Saint-Jeures ».

« Un impact négatif sur le paysage »

Le Saint-Jeurois a rejoint un collectif d’une vingtaine d’opposants. Joseph G. et sa famille en font partie : « On n’a rien contre Yassine F, affirme celui-ci. Mais son projet ne respecte pas les us et coutumes en termes d’urbanisme. Il aura un impact négatif sur le paysage. Le dôme n’est pas du tout dans le style du pays. ça paraît extraordinaire qu’on ait pu accepter un dossier pareil. Un bâtiment de 1 200 m² pour une famille, on peut légitimement penser que ça cache autre chose ».

Le Progrès


03/12/21

Suite à l’incendie suspect et aux interrogations nées du projet de grande maison à la sortie du bourg, la mairie de Saint-Jeures et le porteur de projet ont décidé de proposer une réunion publique pour les habitants en priorité.

Au sujet du projet, les tensions étaient montées bien avant l’incendie, incendie pour lequel une enquête a été ouverte afin d’en connaître l’origine et les motivations. (…)

Le contenu du permis de construire, lui, interroge. “Je n’ai jamais vu un permis de construire autant consulté. Il n’a pas le temps de prendre la poussière”, admet l’adjoint au maire. Ce permis de construire comprend une maison de 1184 m2 avec une piscine intérieure et un bâtiment sur un terrain de 11000 m2. La grandeur et l’architecture inquiètent, tout comme la présence indiquée d’une salle de prière de 20 m2, un dôme et les 10 chambres. Ce qui avait fait naître rapidement des rumeurs dans ce village du Plateau, les uns parlant d’une mosquée, d’autres imaginant une école coranique. (…)

La mairie veut expliquer, le propriétaire aussi

L’objectif de cette réunion est de clarifier la situation. La mairie entend rappeler toute la procédure et les actions menées depuis plusieurs mois. Et le porteur de projet compte évoquer son choix et répondre aux questions. “Je ne sais pas si ça va apaiser, mais on veut au moins expliquer. On est assailli de questions et on ne peut pas forcément répondre à tout car certaines questions concernent le propriétaire du terrain.”

(…) La commère 43

Les islamistes du CCIE (ex-CCIF) suivent le dossier de très près

La piste criminelle est privilégiée après l’incendie d’un véhicule et d’un abri sur le chantier d’une habitation individuelle au petit matin, ce mercredi 24 novembre à Saint-Jeures.

Le permis de construire accordé à un Lyonnais de confession musulmane suscite la controverse dans la commune. Des plaintes en mairie et une pétition auraient circulé pour stopper ce projet de maison de 1 184 mètres carrés comprenant une salle de prière.

(…) Le Progrès


Fdesouche sur les réseaux sociaux