Fdesouche

L’agression avait eu lieu le 12 juin 2021 à Annecy. Alors qu’il avait ouvert la porte à une connaissance qui cherchait un toit, un homme avait été violemment agressé. L’auteur des faits a été condamné à un an de prison ferme.

Abattu, apeuré, le visage à demi caché par une longue chevelure, celui qui se tient la tête entre les mains sur le banc des parties civiles aux côtés de sa curatrice à l’audience correctionnelle du 6 décembre, a des allures d’Alice Cooper. Sa malchance dans la nuit du 12 juin 2021 à Annecy, c’était d’avoir ouvert sa porte à une connaissance qui cherchait un toit. Pendant une heure et demie, le jeune homme fut la cible d’une horrible agression purement gratuite.

Ce soir-là, il est réveillé chez lui avenue de Loverchy, par un homme de 54 ans, d’origine marocaine et connu des services de police pour des faits de violences en récidive. Sous l’emprise de l’alcool et de stupéfiants, le visiteur se déchaîne, saccage l’appartement et agresse violemment l’occupant des lieux. À la barre, la victime atterrée raconte : «  Il était complètement bourré, il a bu une bouteille en trois verres ! Il me foutait de grands coups de poing, il voulait que je saute par la fenêtre ! Il était sur moi, il m’a étranglé pendant deux minutes ! Toutes les deux secondes, j’ai cru que c’était la fin de ma vie… j’étais en train de mourir ! Il a pris une carafe et me l’a explosé à la gueule ! J’aurais été une femme, il m’aurait sûrement violé. Je pleurais en caleçon… Je criais « au meurtre ! » les voisins n’ont rien fait. Il y avait du sang partout… Cela a duré une heure et demie ! Je n’avais pas bu et n’étais pas drogué… », conclut la victime épuisée par sa déclaration. Il poursuit plus calmement en regardant le président : «  J’ai peur qu’il me crève les yeux… » (…)

Un an de prison ferme

(…) L’Essor savoyard


Fdesouche sur les réseaux sociaux