Fdesouche

Un élève de sixième du collège de l’Esplanade, victime de harcèlement depuis la rentrée, a été victime d’un croche-pied par d’autres élèves de l’établissement. Le collégien a été grièvement blessé, sa clavicule est cassée, il sera immobilisé vingt et un jours. Ses parents vont porter plainte.

Des maux de ventre, des vomissements, depuis son entrée en sixième en septembre, quelque chose n’allait pas chez Mathis, 11 ans. Le collégien scolarisé à l’Esplanade à Saint-Omer attendait pourtant patiemment sa rentrée. « Il était content d’aller au collège », indique sa mère, Émilie. Mais très vite un changement est apparu dans son comportement. « Il me disait qu’il ne voulait pas aller au collège, il passait un quart d’heure dans les toilettes avant de partir », souffle la maman qui a vu revenir son fils à la maison avec une importante coupure au doigt. « Au début, il disait qu’un camarade l’avait coupé en tirant une feuille en classe, puis il m’a avoué que c’était avec des ciseaux. » L’incident, isolé, avec ce camarade de classe, en reste là.

Mais en dehors de la classe, le garçon subit des bousculades, des invectives. Dans les couloirs, le jeu, c’est d’empêcher les sixièmes d’aller aux toilettes. Dans le bus, il n’a pas le droit de s’asseoir à côté des quatrièmes ou des troisièmes. La mère de Mathis est alertée par la cousine de ce dernier : « Mathis se fait toujours embêter ». Par deux fois, Émilie doit aller chercher son fils pour des maux de ventre ou des crises d’angoisse.

[…]

La Voix du Nord


Fdesouche sur les réseaux sociaux