Fdesouche

Dénonçant un prétendu « chantage » de la Commission, le gouvernement hongrois s’est dit prêt mardi à se passer des fonds européens issus du plan de relance.

Le gouvernement hongrois a jugé mardi 28 septembre 2021 inacceptable ce qu’il considère comme du chantage ​sur l’état de droit de la part de la Commission sur la validation de son plan de relance, se disant prêt à se passer de fonds européens, à deux jours de la fin du délai d’examen par l’exécutif européen.

Oui, nous pouvons faire sans les fonds européens, nous avons assez d’argent pour débuter ces projets ​de relance, a déclaré le ministre des Affaires étrangères hongrois Peter Szijjarto lors d’une interview à l’AFP à Strasbourg (France).

(…)

Utiliser les fonds européens comme un moyen de chantage afin de pousser des changements politiques, c’est inacceptable​, a insisté Peter Szijjarto.

(…) Ouest-France


Fdesouche sur les réseaux sociaux