Fdesouche
https://www.revue-elements.com/produit/la-societe-de-surveillance/

Un avocat spécialisé dans les droits de l’homme organise une procédure fictive, avec des élèves de 12 ans seulement, contre Richard Drax au sujet du rôle de sa famille dans la traite des esclaves.

Un éminent avocat spécialisé dans les droits de l’homme a été accusé de faire subir un “lavage de cerveau” à des écoliers après qu’ils aient participé au procès fictif d’un député conservateur en raison des liens de sa famille avec l’esclavage…..

Article payant The Daily Telegraph


Le cerveau à l’origine du procès fictif destiné aux écoliers, dans lequel les élèves subissent un “lavage de cerveau” pour accuser les hommes politiques de “foutre le bordel dans le monde”, est un avocat spécialisé dans les droits de l’homme qui a déjà pris la défense de suspects du terrorisme à Guantánamo Bay, a-t-on appris.

Clive Stafford Smith et son organisation caritative, le Centre 3D, ont été critiqués pour avoir utilisé des élèves âgés d’à peine 12 ans pour présenter des plaintes fictives contre Richard Drax.

Ils ont tenté d’inculper l’ancien officier de l’armée britannique d’esclavage pour le rôle de ses proches dans ce commerce il y a des centaines d’années.

Le faux procureur a accusé le député de Dorset de “bénéficier des produits de l’esclavage”.

Le cerveau de ce coup d’éclat, M. Stafford Smith – qui s’est fait passer pour le juge lors de l’audience fictive – avait représenté plus de 300 prisonniers passibles de la peine de mort aux États-Unis, dont certains des “plus méprisables”, selon l’association à but non lucratif Reprieve.

Le militant de gauche a intenté une action en justice pour avoir accès aux terroristes présumés dans le célèbre camp de détention américain en 2001, estimant que les conditions de détention étaient “un affront à la démocratie et à l’État de droit”, et a été qualifié de “traître” à l’époque pour avoir défendu les détenus.

Cette semaine a vu le lancement de son premier “Une génération en procès”, des procès fictifs pour des politiciens accusés d’avoir “gâché le monde” pour leur génération.

Il a été affirmé que l’initiative de M. Stafford Smith ne vise que les personnalités de la droite de l’échiquier politique. Parmi les autres personnes qui feront l’objet de poursuites fictives, on compte Nigel Farage, Boris Johnson, Priti Patel et Jeff Bezos.

Les experts en éducation ont critiqué ces événements, affirmant qu’ils manquaient d’impartialité et qu’on risquait un “lavage de cerveau” des écoliers.

En réponse, M. Stafford Smith a déclaré au MailOnline : “Ce sont les élèves qui choisissent qui ils veulent “poursuivre”.

[…]

Chris McGovern, directeur d’école à la retraite et président de “Campagne pour une véritable éducation”, a déclaré : “Je ne pense pas que les écoliers devraient faire un procès à qui que ce soit.

C’est un exemple de lavage de cerveau totalement incontrôlé et cela ne devrait pas être autorisé car les écoles ont le devoir d’être impartiales et de ne pas avoir d’objectifs occultes.

Il y a de la place pour un débat équilibré basé sur la connaissance, mais ceci est un type de fanatisme”.

[…]

Daily Mail


Fdesouche sur les réseaux sociaux