Fdesouche

Canada : scandale autour d’une fosse commune d’enfants autochtones dans un ancien pensionnat (MàJ: une enquête révèle que c’était une fake news)

https://www.revue-elements.com/produit/la-societe-de-surveillance/

20/09/2021

En lien :


02/06/2021

La découverte des restes de 215 écoliers sur le site d’un pensionnat autochtone de Colombie-Britannique, a ravivé le douloureux débat au Canada sur ces institutions honnies, symboles d’une politique d’assimilation forcée des premières nations. […]

TV5 Monde

La découverte de restes dans une fosse commune, située dans un ancien pensionnat à Kamloops, a provoqué la « consternation » de la classe politique et des demandes de réparations. […] Les drapeaux sont en berne sur les bâtiments fédéraux et provinciaux, ils le resteront deux cent quinze heures à l’Assemblée nationale du Québec, une heure par enfant disparu. […] Selon la chef Rosanne Casimir, on ignore la cause de leur mort et à quand remonte leur décès, mais « certaines victimes n’avaient pas plus de 3 ans », a-t-elle affirmé. Des fouilles vont commencer pour exhumer les corps et tenter de redonner une identité à chacune de ces victimes.

« Comme Blanche, j’ai honte, comme mère, j’ai physiquement mal. Il y a des morceaux d’histoire qui sont si laids, si sales, que nous avons la responsabilité sacrée de nous souvenir », déclarait, dès l’annonce de la macabre découverte, la députée du Bloc québécois Marilène Gill, au bord des larmes, à la Chambre des communes. […]

Le Monde

[…] Jusqu’aux années 1990, ces 139 «écoles résidentielles», financées par l’État fédéral, étaient utilisées pour assimiler les jeunes autochtones à la culture canadienne. La Commission de vérité et réconciliation du Canada a déclaré qu’au moins 3200 enfants y sont décédés suite à des mauvais traitements ou de la négligence. La maladie peut également avoir causé le décès des enfants retrouvés à Kamloops. […]

Journal du Québec

[…] Les écoles, sous-financées et sous-équipées, étaient un terrain propice pour les maladies telles que la tuberculose, la grippe et la pneumonie. Des survivants ont aussi raconté la malnutrition et la nourriture culturellement inadaptée. Les pensionnats ont été le lieu de punitions brutales, de viols, de maltraitances et de tortures. “Ces écoles avaient un taux notoirement élevé de violences sexuelles et physiques, de maladie, de malnutrition et de négligence qui a contribué au taux de mortalité élevé” dans ces établissements […]

TV5 Monde

Voir aussi : Pensionnat autochtone au Canada


Fdesouche sur les réseaux sociaux