Fdesouche
https://www.revue-elements.com/produit/la-societe-de-surveillance/

Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a estimé que le PS, dont il est issu, «s’est retiré d’une certaine manière de la compétition» et n’était plus le pilote de la gauche contrairement aux écologistes ou à la France insoumise. Il annonce qu’il soutiendra «totalement» Emanuel Macron.

« Depuis l’élection présidentielle de 2017, c’est-à-dire depuis la logique des frondeurs qui ont perturbé profondément le quinquennat de François Hollande, le PS d’une certaine manière s’est retiré de l’histoire (gouvernementale) de la gauche», a affirmé sur France Info le ministre des Affaires étrangères.

Pour celui qui a quitté le PS en 2017 pour rallier Emmanuel Macron, le parti «n’est plus le référent à partir duquel se créent des coalitions. Il n’est plus le pilote de la gauche». «Alors Anne Hidalgo essaie de (le) faire revenir… Je lui souhaite bien du courage», a-t-il ajouté à propos de la maire de Paris qui a officialisé sa candidature dimanche.

«Je considère que la social-démocratie a retrouvé dans les initiatives d’Emmanuel Macron une certaine crédibilité, une certaine force», a expliqué le ministre. «Je pense qu’il faut que se constitue une force politique globale de l’ensemble des soutiens d’Emmanuel Macron dans un parti démocrate, populaire, européen», a-t-il soutenu. «Il y a En Marche, il y a le Modem, Agir, Territoires de Progrès dont je suis membre», a-t-il ajouté citant les différentes composantes de la majorité.

20 minutes


Fdesouche sur les réseaux sociaux