Fdesouche
https://www.revue-elements.com/produit/la-societe-de-surveillance/

LUXEMBOURG – L’inquiétude était profonde, mercredi, parmi les résidents du quartier de la Gare, meurtris par la drogue et les faits divers en série.

Je pense que, maintenant, les gens ont peur. Nous, nous sommes habitués. Je vis ici depuis 20 ans. Les cris à 4h du matin, les bagarres… Même mes enfants ont pris l’habitude, en rentrant à la maison, de voir des gens se droguer. Cela s’était calmé mais ça recommence. Maintenant, les dealers vendent partout et tout le monde sait ce qu’ils sont en train de faire. À partir de 16h ou 17h c’est catastrophique».

(…) «Ma fille a vu les gens attroupés et m’a demandé ce qui s’était passé. J’ai dû lui dire que “quelqu’un était tombé”. La semaine dernière, j’ai mis dehors plusieurs personnes qui trafiquaient dans mon café. La police demande qu’on dénonce. Mais c’est dangereux pour nous. J’ai une famille!».

Sara*, dans une échoppe voisine, avoue parfois fermer à clé derrière ses clientes. «Il n’y a aucune sécurité dans la rue. Si ça continue, j’arrête. Les clients ont peur de venir dans le quartier». L’une de ses clientes s’inquiète aussi des appartements du quartier que «plus personne ne veut acheter». «Si cela avait été comme aujourd’hui à l’époque, je n’aurais pas acheté».

L’essentiel

Merci à Xavier Bretzel


Fdesouche sur les réseaux sociaux