Fdesouche
https://www.revue-elements.com/produit/la-societe-de-surveillance/

La chambre des comparutions immédiates n’a pas tenu compte du revirement de la victime ce lundi après-midi. « Il m’a juste poussée et je suis tombée, c’est tout », a-t-elle déclaré devant des magistrats médusés.

Devant les policiers qui l’ont entendue dans la nuit du 6 au 7 juillet à La Seyne, la jeune femme avait pourtant évoqué des gifles et une chute. Elle avait décrit comment le prévenu lui a écrasé la tête quand elle était au sol. Ce soir-là, l’individu avait frappé à la porte de la victime jusqu’à la faire voler en éclat. « Je vais t’égorger comme un mouton », a-t-il lancé à sa compagne en l’insultant. Quand il a porté les coups, la fille de la victime s’est évanouie.

[…]

Les dénégations de la victime à l’audience n’ont pas manqué de faire bondir la présidente : « La prochaine fois, vous ne pour rez peut-être pas porter plainte parce qu’il vous aura tuée… Et on dira encore que la justice n’a pas fait son travail ». Huit mois de prison avec sursis. La moitié de cette peine a été révoquée par le tribunal ce lundi.

Nice-Matin


Fdesouche sur les réseaux sociaux