Fdesouche

Brève — Les jours se suivent et se ressemblent à Nice Est. Ce vendredi 30 juillet, la Ville de Nice a apporté son soutien à une patrouille de policiers nationaux visée, une nouvelle fois, par des projectiles.

Publicité

Les agents des forces de l’ordre ont dû essuyer des jets de projectiles et de fumigènes, rue Fenoglio de Briga, comme l’a « dénoncé » le premier adjoint au maire chargé de la Sécurité Anthony Borré.

D’après les derniers chiffres sur la délinquance et les violences, le département des Alpes-Maritimes fait partie des « territoires préoccupants », avec une hausse de 11% des actes depuis 2019. Il n’est toutefois pas dans le « top 10 » national.

Nice Presse


Des policiers pris à partie lors d’une interpellation à Nice

Ces derniers ont lancé des projectiles et des fumigènes sur les policiers et appelés à l’émeute.

Ce vendredi vers 10 h 30, un équipage de la police nationale était en train d’interpeller un homme rue Fenoglio de Braga, au nord-est de Nice quand il a été pris à partie par deux autres individus.

Nice Matin


Fdesouche sur les réseaux sociaux