Fdesouche

« Loups gris » à Herstal (Belgique) : Ecolo lance une procédure d’exclusion de son conseiller Yunus Sahinbay

Publicité

Dans notre édition La Meuse Liège de ce mercredi, nous vous faisions part d’une photo qui créait pour le moins un fameux branle-bas de combat à Herstal et plus largement dans la sphère politique. Sur ledit cliché, l’on peut voir le conseiller communal Vert Herstal Yunus Sahinbay poser devant le drapeau du mouvement ultranationaliste des ‘Loups gris’, alors qu’il effectue leur signe de ralliement et celui de Rabia. Le premier concerné a reconnu sa présence mais assuré qu’il s’agissait « d’une vieille affaire, pour rigoler ». Au lendemain de cette sortie publique, il va falloir rendre des comptes.

SudInfo


Sur une photo postée sur les réseaux sociaux, et très vite supprimée, on voit le conseiller communal Vert de Herstal (Belgique) poser avec un groupe d’hommes devant le drapeau des Loups Gris, un mouvement ultranationaliste turc.

Le principal intéressé s’est défendu dans les colonnes de Sudpresse. Selon Yunus Sahinbay, ce cliché aurait été pris il y a huit ou neuf ans. Une époque à laquelle il n’était pas encore élu politique. “J’avais complètement oublié cette photo”, commente-t-il.

Le conseiller communal l’assure: il n’a rien à voir avec le mouvement des Loups Gris. Selon lui, la publication de cette photo viserait à lui nuire.

Il n’est pas le seul à avoir éveillé la polémique après avoir posé en compagnies de sympathisants ultranationalistes. En octobre 2020, la bourgmestre de Visé, Viviane Dessart, était apparue sur plusieurs clichés capturés au “foyer idéaliste” [nom officiel des Loups Gris] de Cheratte.

7sur7


En Lien :


Fdesouche sur les réseaux sociaux