Fdesouche

“Peut-être que je vais voter Le Pen après ça” : un journaliste irlandais tacle l’équipe de “Bac Nord” à Cannes

Bac Nord est un film choc basé sur une histoire vraie. Celle d’un groupe de policiers marseillais qui en 2012, sous la pression de sa hiérarchie, a franchi la ligne jaune pour améliorer ses résultats dans les quartiers Nord de la cité phocéenne. Cette affaire, qui a donné sept relaxes et des peines avec sursis pour onze prévenus, le réalisateur Cédric Jimenez la filme à la manière d’un western urbain, caméra à l’épaule, aux basques de ses héros incarnés par Gilles Lellouche, François Civil et Karim Leklou.

Sa sortie décalée de décembre dernier au 18 août prochain, Bac Nord a été présenté lundi soir hors compétition à Cannes, avec à la clé un accueil enthousiaste de la plupart des festivaliers. Changement d’ambiance ce mardi en conférence de presse. Tout en reconnaissant avoir apprécié le film, un journaliste a reproché à Cédric Jimenez de faire le jeu d’extrême-droite en livrant une vision selon lui caricaturale de Marseille.

“On est dans une année d’élection. Moi j’ai vu ça avec l’œil d’un étranger et je me dis : peut-être que je vais voter Le Pen après ça”, a-t-il lancé, provoquant les rires gênés d’une partie de l’équipe du film. Conservant son sérieux, le journaliste a poursuivi. “Moi je viens d’une cité en Irlande”, a-t-il expliqué, estimant que dans le film la plupart des habitants des cités “ne sont que des bêtes”.

“C’est une vision qu’on a toujours dans les médias français : les zones où on ne peut pas passer, les zones hors de la civilisation, les zones où il faut réimposer la loi française”, a-t-il poursuivi. “Le film est super, mais il y a un problème, là. On est dans une année d’élection. Et j’étais gêné. Vraiment gêné. Et je n’étais pas le seul.”

(…)

LCI


Fdesouche sur les réseaux sociaux