Fdesouche

L’horreur est grande, ainsi que le chagrin et la sympathie. Mais le passé le montre : Le crime n’aura pratiquement aucune conséquence.

Pourtant, les statistiques de la police montrent que l’Allemagne a un énorme problème avec les étrangers violents, en 2020 :

Crimes violents : 38 % étaient des “suspects non allemands”

Meurtre, homicide involontaire : 47 % étaient des “suspects non allemands”

Viol et agression sexuelle : 37 % étaient des “suspects non allemands

L’expert intérieur de la CDU – Mathias Middelberg

L’expert intérieur de la CDU, Mathias Middelberg, a déclaré à BILD : “Nous savons que les réfugiés apparaissent dans les statistiques criminelles bien plus souvent que leur part de deux pour cent de la population“. Selon M. Middelberg, ce sont surtout les demandeurs d’asile déboutés qui sont enclins à la violence.

Et qu’est-ce qui en découle ? Le grand silence politiquement correct qui, selon les praticiens, est une énorme erreur.

Boris Palmer, maire de Tübingen à BILD : “Il y a un manque d’analyse honnête. Deux visions du monde s’affrontent” : dans le cas des meurtres perpétrés par des radicaux de droite à Hanau (février 2020, 9 morts), “les gens de droite ne voient que l’auteur individuel psychologiquement perturbé, les gens de gauche voient un système“. Dans le cas des meurtres commis par des demandeurs d’asile, c’est l’inverse qui se produit.

Boris Palmer, maire de Tübingen

Ahmad Mansour, expert allemand en islamisme : “Il y a un manque de courage pour nommer, analyser les actes de violence percutants commis par des non-allemands et les problèmes d’intégration de certains groupes d’immigrants musulmans.

Mansour déplore le double racisme. Outre celle des radicaux de droite (“mettre tous les musulmans dans le même sac“), il y a aussi celle de la gauche, qu’il appelle le “phénomène des doudous” : “Ils pensent qu’ils doivent protéger les migrants et les musulmans de manière générale, alors ils ne les traitent pas non plus comme une partie égale de la société.

Ahmad Mansour, expert allemand en islamisme

Le ministre bavarois de l’Intérieur, Joachim Herrmann (64 ans, CSU), a déclaré dimanche à BILD Live que l’attentat de Würzburg pourrait être une attaque à motivation islamiste.

“Certains indices laissent penser qu’il pourrait s’agir d’un acte terroriste islamiste, mais il convient bien sûr de mener une enquête approfondie”, a déclaré M. Herrmann. Cependant, il a déclaré qu’il s’agissait d’un “soupçon flagrant”.

BILD


En Lien :


Fdesouche sur les réseaux sociaux