Fdesouche

11/06/21


10/06/21

Le groupe Carrefour a lancé des discussions avec son partenaire marocain Label’Vie pour lui confier la gestion de plusieurs magasins en France, dits ethniques : des super et hypermarchés présents dans les quartiers et banlieues où vivent la communauté musulmane et que le groupe Français n’arrive pas à rentabiliser. Un projet qui représente une première mais qui comporte plusieurs risques, notamment sociaux et politiques.

Publicité

Ça sera une première. Aussi bien au Maroc qu’en France. Le groupe Carrefour, leader de la grande distribution dans l’hexagone, veut sous-traiter la gestion de ses magasins situés dans des quartiers ou des banlieues où vit majoritairement une clientèle musulmane au groupe marocain Label Vie, son partenaire au Royaume.

Selon nos sources, le groupe Carrefour a fait récemment une segmentation de ses magasins en France. Et a remarqué que les magasins ethniques (population musulmane notamment) ne sont pas rentables. C’est de là que la décision est venue de confier la gestion de ces grandes surfaces à un acteur qui sait s’y faire, qui connaît les besoins de cette clientèle.

« Il y a des quartiers et des banlieues en France qui ont des spécificités que le groupe Carrefour n’arrive pas à gérer, ou en tout cas à s’y adapter. Des attentes et des habitudes de consommation différentes, qui de plus évoluent au fil de l’année en fonction des fêtes religieuses, le Ramadan, l’Aïd El Kébir et autres occasions et qu’il faut prendre en compte pour mieux servir cette clientèle et rendre ces magasins attractifs », explique une de nos sources françaises.

[…]

Le Boursier


Fdesouche sur les réseaux sociaux