Fdesouche

Anasse Kazib et d’autres militants exclus du NPA, ils engagent la création d’une nouvelle organisation révolutionnaire

https://www.revue-elements.com/produit/la-societe-de-surveillance/

Dans cette déclaration, signée par 296 militants et militantes issus de 34 comités du NPA, nous revenons sur notre exclusion de l’organisation. Elle ouvre pour les militants de Révolution Permanente une nouvelle étape dans la bataille pour la construction d’un Parti révolutionnaire des travailleurs en France.

Publicité

A quelques jours de la conférence nationale censée définir l’orientation et le candidat du Nouveau parti anticapitaliste pour la prochaine élection présidentielle, nous nous voyons contraints de prendre acte de notre exclusion de fait de cette organisation que nous avons, pour certains, aidé à construire pendant plus de 12 ans. Comme très souvent dans l’histoire des exclusions politiques, ceux qui les pratiquent ne le reconnaissent pas et manient les formules du style “séparation” (au lieu d’exclusion) ou encore “ils se sont mis d’eux-mêmes en dehors du parti”. La réalité reste pourtant celle d’un long processus d’exclusion orchestré de bout en bout par le noyau central de la majorité de direction depuis plus d’un an, sur lequel il existe des dizaines de traces écrites (motions d’exclusion, déclarations internes signées par les membres de cette direction, décisions de la commission de médiation bafouées, etc.) que nous transmettrons volontiers sous simple demande.

La suite sur Révolution Permanente

Premiers signataires :

Adrien Cornet (raffineur Grandpuits), Anasse Kazib (cheminot Paris Nord, membre du Conseil Politique National), Alberta Nur (étudiante Toulouse Mirail), Christian Porta (ouvrier agroalimentaire Neuhauser), Clément Alonso (cheminot technicentre Châtillon), Daniela Cobet (enseignante Val-de-Marne, membre du Comité Exécutif), Emmanuel Barot (ex-MCF à l’Université de Toulouse Mirail), Elsa Marcel (élève-avocate, membre du Conseil Politique National), Éric Bezou (cheminot licencié Maintes-la-Jolie) Faouzi Abou Rayan (ouvrier maintenance RATP), Flora Carpentier (journaliste), Gaëtan Gracia (ouvrier aéronautique Toulouse), Jean-Philippe Divès (juriste, membre du Comité Exécutif), Juan Chingo (journaliste), Laura Varlet (cheminote Paris Nord, membre du Conseil Politique National), Léo Valadim (étudiant Paris 8, membre du Bureau du Secrétariat Jeune), Lucas Dorin (travailleur social Montpellier), Marie-Laure Charchar (travailleuse CHU Bordeaux), Marina Garrisi (éditrice), Marion Dujardin (enseignante Seine Saint-Denis, membre du Conseil Politique National), Maude Vadot (MCF à l’Université Savoie Mont Blanc), Nima Santonja (musicienne), Petra Bernus (étudiante Bordeaux, membre du Bureau du Secrétariat Jeune), Philipe Alcoy (journaliste), Rozenn Kevel (étudiante et salariée licenciée de Chronodrive Toulouse), Simon Hallet (ouvrier papeterie Blois), Thomas Posado (chercheur et auteur), Valentin Leblanc (enseignant Dunkerque), Vincent Duse (ouvrier PSA Mulhouse, membre du Conseil Politique National), Yassine Jiwa (machiniste RATP)


En Lien :


Fdesouche sur les réseaux sociaux