Fdesouche

Un candidat de l’Union des Démocrates Musulmans Français aux élections départementales propose de créer un musée sur le site présumé de la Bataille de Poitiers à Vouneuil-sur-Vienne. Vraie idée ou provocation ?

[…]

C’est aussi dans un esprit « de tolérance » et « de paix », assure-t-il, qu’un candidat châtelleraudais aux élections départementales (canton de Châtellerault 1) propose de créer un musée sur place, à Vouneuil. Fabrice Auger, c’est lui dont il s’agit, concourt avec l’étiquette de l’UDMF, l’Union des démocrates musulmans français (en binôme avec la Châtelleraudaise Fatiha Boutayeb.) dont il est également le représentant départemental. Ce micro-parti a été créé en 2012 à Nanterre et était présent aux élections municipales à Châtellerault l’année dernière.

Venant d’un parti se réclamant de l’islam, sa proposition peut questionner certains. Vraie idée ou provocation ? « Actuellement, il y a un musée à ciel ouvert. Mon idée, c’est de faire un vrai musée, tente d’argumenter Fabrice Auger. Si c’est vraiment ici que s’est déroulée la Bataille de Poitiers, il faut chercher la vérité, réunir des preuves et en faire un musée. Par exemple, il y a “ La Fosse au roi ” où serait enterré Abd Er Rahman. Pourquoi elle n’est pas identifiée comme telle ? Si Abd Er Rahman est vraiment enterré là, ce serait bon pour le département. Il y a tout un travail à mener. »

[…]

Nous avons interrogé le président sortant du conseil départemental Alain Pichon (Union pour la Vienne) – et lui-même candidat – sur la proposition de l’UDMF. Il est catégorique. « Je découvre la chose par votre intermédiaire. Sincèrement, ce n’est pas vraiment un sujet d’actualité dans une campagne départementale. Je ne vois pas trop l’intérêt d’un musée sur la Bataille de Poitiers dans un lieu, en étant pragmatique sans être politique, dont on n’est même pas certain qu’il est le bon. Je le répète : ce n’est pas d’actualité. Par ailleurs, je ne souhaite pas rentrer dans une quelconque polémique ou une vision inadaptée. »

La Nouvelle République


Fdesouche sur les réseaux sociaux