Fdesouche
Hubert Védrine, lors des «Conversations Tocqueville», en Normandie, en 2018.

L’ancien ministre des Affaires étrangères a accordé un entretien à la revue identitaire Éléments. Il y tient des propos très vifs sur ceux qui critiquent la position de la France de François Mitterrand au Rwanda.

Publicité

« Le Rwanda est devenu le prétexte pour tous les gauchistes de la place de Paris de régler leur compte avec François Mitterrand, la Ve République, la France comme puissance… » Hubert Védrine est en colère. Dans un long entretien accordé à la livraison de juin/juillet de la revue identitaire Éléments, à l’occasion de la sortie de son Dictionnaire amoureux de la géopolitique (Plon/Fayard), l’ex-ministre des Affaires étrangères de François Mitterrand, figure reconnue du paysage politique français aujourd’hui âgé de 73 ans, ne tape pas que sur ces « gauchistes » mais aussi sur la presse qui les laisse s’exprimer. « Si les journaux étaient tenus comme autrefois, ça ne durerait pas une minute », balance-t-il.

www.lefigaro.fr

A relire :


Fdesouche sur les réseaux sociaux