Fdesouche

À la Fondation Obama, notre mission est d’inspirer, d’habiliter et de connecter la prochaine génération de leaders pour changer le monde. Grâce à nos programmes internationaux, nous mettons en relation et formons des centaines de leaders émergents en Afrique, en Europe et dans la région Asie-Pacifique afin d’accroître leur impact, d’apprendre les uns des autres et de trouver de nouvelles façons de relever les plus grands défis auxquels nous sommes confrontés.

Dans cet esprit, nous avons mis en relation Assa Traoré, militante, éducatrice et fondatrice du comité “La vérité pour Adama”, avec Maïmonatou “Mai” Mar, l’une de nos Obama Leaders qui fait avancer la justice sociale par le biais de Gribouilli, la première organisation professionnelle à soutenir et à autonomiser les femmes majoritairement noires et les femmes de couleur travaillant comme nounous en France. Ensemble, ils ont réfléchi à leurs parcours personnels et à leur travail pour apporter la justice, l’égalité et la dignité aux personnes de couleur en France.

[…]

Alors que le meurtre de George Floyd sous le genou d’un officier blanc a fait des vagues dans le monde entier l’année dernière, la tragédie a frappé Assa d’une manière que seuls peu peuvent pleinement comprendre.

Assa a commencé sa carrière en tant qu’enseignante spécialisée, déterminée à faire en sorte que chaque jeune ait les mêmes chances de réussir dans la vie, jusqu’à ce que son jeune frère, Adama, meure en garde à vue en France en 2016. À la suite de la perte de sa famille et de la disculpation du policier, elle a canalisé son indignation, sa douleur et son angoisse dans l’action, devenant largement reconnue pour son travail courageux dénonçant la violence policière en France et demandant justice pour son frère.

[…]

Maïmonatou Mar : Pour commencer, je pense qu’il est important d’avoir une idée de qui vous êtes et de ce qui a façonné vos valeurs au cours de votre vie. A votre avis, qu’est-ce qui vous a donné la force et la résilience pour vous lancer dans un tel combat ?

Assa Traoré : Je dis toujours que ce qui a fait de moi ce que je suis aujourd’hui, c’est la chance d’avoir passé du temps avec mon père, ce que mes frères n’ont pas eu. Il est mort quand mes frères étaient jeunes, mais j’étais l’aîné et j’ai pu le connaître. Il aimait parler !

Je viens d’une grande famille de 17 frères et sœurs, et même si nous sommes une famille recomposée, nous avons tous grandi ensemble – nous ne nous considérons pas comme des demi-frères et sœurs. Adama et moi n’avons pas eu la même mère, mais nous avons toujours fait partie du même cercle familial.

En plus de ma relation avec mon père, l’appartenance à mon histoire m’a donné la force dont j’ai besoin pour continuer. Quand vous savez d’où vous venez, quand vous savez qui vous êtes, cela vous change. Mon père m’a raconté comment il a traversé l’Afrique pour venir ici, quittant le Mali à l’âge de 17 ans contre la volonté de son père, et traversant plusieurs pays européens avant d’arriver en France. Son histoire est importante. C’est une partie de mon histoire et, comme je l’ai dit, elle me donne ce dont j’ai besoin pour continuer à me battre pour la justice. Je crains que beaucoup de mes compatriotes immigrés français ne soient encouragés à oublier l’histoire de leur famille.

[…]

Fondation Obama


En Lien :


Fdesouche sur les réseaux sociaux