Fdesouche

À Sarcelles, la manifestation interdite dégénère : magasins juifs pillés, synagogue visée… (MàJ : 7 ans plus tard, Julie Garnier, une colistière LFI de Clémentine Autain tente de dédouaner les coupables)

16/05/21

Julie Garnier, tête de liste départementale 77 pour la liste de Clémentine Autain en IDF Oratrice nationale de la France Insoumise :

Publicité

Le témoignage des journaliste de Libé à l’époque :

Pour rendre leur message plus acceptable, les deux hommes se disent «antisionistes». Un vernis qui explique leur popularité dans certains milieux d’extrême gauche, et chez une minorité des manifestants propalestiniens qui ont défilé à Paris et à Sarcelles le week-end dernier. Dans une atmosphère chauffée à blanc par la violente offensive d’Israël contre Gaza, les reporters de Libération ont constaté les «quenelles», les cris «Mort aux juifs», les appels à viser les synagogues.

Libération

La version du maire de l’époque

 

21/07/14


20/07/14

Émeutes à Barbès et Sarcelles : inquiétude et fermeté au sommet de l’État

Samedi, un drapeau d’Israël que l’on brûle et un déchaînement de violences dans le quartier de Barbès, à Paris. Dimanche, des jets de cocktail Molotov en direction de la synagogue et des dégradations à Sarcelles, une ville de la région parisienne où réside une importante communauté juive. Une semaine plus tôt, plusieurs synagogues parisiennes avaient déjà été visées tandis que des manifestants extrémistes scandaient: «Mort aux juifs.»

Conformément à la crainte formulée par le président de la République le 14 Juillet, le conflit israélo-palestinien – «ces querelles trop loin d’ici» – s’est bel et bien «importé» en France. Les manifestations pro-Gaza se multiplient dans l’Hexagone. […]

Source



Plusieurs commerces pillés, des balles en caoutchouc tirées par la police

Des commerces ont été pillés dimanche en fin d’après-midi à Sarcelles, dans le Val-d’Oise, et des policiers ont tiré des balles en caoutchouc en direction des casseurs, a constaté une journaliste de l’AFP.

Source



RECTIFICATIF LE FIGARO – La synagogue de Sarcelles prise pour cible par des engins incendiaires, n’a pas brûlé

Une synagogue de Sarcelles située dans le Val d’Oise a été prise pour cible dimanche par le jet d’un cocktail molotov. Des flammes ont léché le batiment sécurisé par la police mais le feu n’a pas pris.

Source

Une synagogue en partie incendiée dans le Val d’Oise, un commissariat attaqué

Selon nos informations, un synagogue située dans le Val d’Oise, vraisemblablement à Sarcelles, a été en partie incendiée aujourd’hui en marge d’une manifestation de soutien aux Palestiniens de Gaza.

Dans le même temps, nous apprenions que le commissariat de la ville de Garges-lès-Gonesse a lui été attaqué. Une centaine de personnes sont parvenues à envahir les lieux ce dimanche en fin d’après-midi.

Source


I-Télé confirme l’info : il s’agit de journalistes de FR2

La LDJ dit qu’elle est sur place…




En dépit d’une interdiction de manifester, des centaines de sympathisants pro-palestiniens se sont rassemblés dans le calme dimanche après-midi près de la gare de Garges-Sarcelles (Val-d’Oise). Entourés d’un dispositif policier important, plusieurs d’entre eux ont pris la parole sur un parvis derrière la gare pour dénoncer l’interdiction de manifester, mais ont incité au calme, disant vouloir “éviter la casse”.

Source


Fdesouche sur les réseaux sociaux