Fdesouche

Mardi dernier sur RFI, le ministre de l’Intérieur du Niger Alkache Alhada, affirmait que des discussions doivent avoir lieu prochainement avec le gouvernement algérien autour de la question migratoire. Notamment, pour aborder la question de l’expulsion systématique des migrants par l’Algérie vers le Niger. Ces migrants sont déposés au milieu de nulle part et doivent marcher 15 km pour rejoindre la frontière du Niger. Témoignage.

En 2016, ce jeune Camerounais, tente de fuir la misère. Il a alors 18 ans et décide avec un ami de partir vers le nord. « La réussite ou bien la mort, c’est ce qu’on avait focalisé dans nos têtes. On avait toute la volonté. Aller au moins dans un endroit où on peut gagner mieux et aider nos proches. »

La route est difficile et l’insécurité les pousse toujours plus loin. Jusqu’à Oran en Algérie. Finalement, il tente de passer au Maroc pour rejoindre l’Europe. « A 20 km de la frontière marocaine, une patrouille algérienne nous a pris. »

Plusieurs personnes sont blessées, tuées, en tentant de fuir. Puis c’est l’expulsion. Ils sont près de 400 à être acheminés jusqu’à ce qu’on appelle le « Point zéro ». En plein désert, entre la frontière algérienne et nigérienne.  [….]

RFI


Fdesouche sur les réseaux sociaux