Fdesouche

La justice allemande a ordonné jeudi l’internement psychiatrique d’une employée d’un établissement pour handicapés près de Berlin, soupçonnée d’y avoir tué quatre personnes et grièvement blessé une cinquième, pour une raison encore non éclaircie.

Il existe “des signes correspondant” à une maladie psychiatrique concernant cette femme de 51 ans, employée du centre appartenant à l’Eglise protestante et qui a été présentée à un juge, a indiqué à l’AFP le procureur de Potsdam, Wilfried Lehmann.

Ce juge de la détention a “ordonné son placement dans une clinique psychiatrique”, a-t-il ajouté.

[…]

Cette femme a jusqu’ici refusé de s’exprimer sur les faits, écrit Bild, qui précise que la victime grièvement blessée est hors de danger. Une cérémonie à la mémoire des victimes est prévue jeudi soir.

TV5


Après le terrible massacre de Potsdam dans un établissement de la Chambre des Lords, aucune trace de l’arme du crime n’a encore été trouvée.

L’aide-soignante Ines R. (51 ans) a égorgé mercredi soir cinq résidents d’un foyer pour personnes handicapées. Quatre victimes (31, 35, 42, 56) sont mortes, une femme a survécu de justesse.

Bild


Fdesouche sur les réseaux sociaux