Fdesouche

Un Marocain et sa femme exploitaient un salon de coiffure situé dans un centre commercial d’Arguineguin près du port de Gran Canaria, qu’ils utilisaient en réalité pour réaliser de faux documents de voyage à des migrants marocains et d’autres pays africains. Le réseau a été démantelé par la police. L’opération a été ensuite élargie à d’autres régions d’Espagne, ce qui a permis l’arrestation de 45 autres personnes.

Dans les locaux du coiffeur, des candidats à l’immigration, décidés à embarquer vers l’Europe, ont été reçus. S’ils détiennent un passeport, la prestation leur est facturée à 1 500 euros et à 2 000 euros dans le cas contraire, rapportent des sources de l’enquête à La Razón.

L’opération du coiffeur était parfaitement organisée. Il avait des « complices », qui se déplaçaient dans les hôtels et ONG où se trouvaient des immigrés pour proposer leurs services. Ces derniers, une fois appâtés, se rendent chez le coiffeur pour payer la prestation, ou s’ils n’ont pas d’argent, contactent leurs proches au Maroc à partir d’une cabine téléphonique pour demander un transfert d’argent. Ensuite, le coiffeur contacte une agence de voyage à proximité et leur achète les billets de vol ou de ferry auxquels il ajoute une fausse réservation d’un hôtel dans la ville de destination.  […]

Une perquisition dans le salon de coiffure du Marocain et dans d’autres magasins lui appartenant, a permis de découvrir près de 4 000 passeports et un registre d’enregistrement avec les noms des migrants et des billets de vol achetés pour chacun d’eux. Dans son coffre-fort, localisé dans un endroit de la ville, quelque 300 000 euros en espèces ont été retrouvés. […]

bladi


Fdesouche sur les réseaux sociaux