Fdesouche

Depuis plusieurs semaines, la vente à la sauvette à porte de Montreuil (Seine-Saint-Denis) a pris de l’ampleur au point de générer des tensions avec les riverains et les agents.

Chaque fin de semaine, c’est le même balais. Du vendredi au lundi, des dizaines de vendeurs à la sauvettes s’installent sur les trottoirs de Montreuil (Seine-Saint-Denis) dans les environs de la rue de Paris. Un phénomène qui a pris de l’ampleur ces derniers mois au point de générer colère et exaspération chez les riverains. Du côté de la municipalité, le sentiment d’impuissance prédomine. 

« Nous sommes actuellement assez inquiets par la situation. Les vendeurs sont de plus en plus violents et il y a une vraie inquiétude pour la sécurité de nos agents qui interviennent sur la zone et pour les riverains », présente Loline Bertin, adjointe à la tranquillité publique. Pour l’élue, la gestion de la vente à la sauvette va « au-delà de la question du cadre de vie ». « C’est devenu une affaire de sécurité », abonde-t-elle. 

[…]

Dans la foulée des interventions, les agents de la propreté de la Ville agissent pour saisir les marchandises sur place. Des opérations, qui génèrent des tensions entre les vendeurs et les agents. « C’est mal vécu par les vendeurs qui se montrent de plus en plus virulents en constatant la perte de leurs produits », explique-t-elle. En tout, entre 600 kg et une tonne de marchandises sont saisies chaque jour, selon les chiffres de la municipalité. Un contrat de 80 000 euros par an a été passé entre la Ville et Derichebourg pour une benne compacteur. 

[…]

Actu


Fdesouche sur les réseaux sociaux