Fdesouche

Parce qu’un automobiliste roulait trop vite dans «son» quartier de La Chapelle, à Andrézieux-Bouthéon, Fatih l’a poursuivi. Et mis à l’amende de 200 euros. Six mois ferme.

« Les grands du quartier n’ont pas aimé ta conduite… ». C’est en ces termes menaçants que Fatih Saylam, même pas 20 ans, a abordés, en octobre dernier, un automobiliste qui avait fait crisser ses pneus dans un rond-point du quartier de La Chapelle , à Andrézieux-Bouthéon.

« Vous n’êtes pas le Trésor public ! »

Le garçon a déjà un casier. Et le procureur est en colère. « Il s’est institué caïd du quartier de La Chapelle, il fait la circulation, il prélève des amendes ! L’encre de son précédent jugement pour violence, en juillet 2020, n’est encore pas sèche. Cela fait quinze jours qu’il travaille, il n’a pas eu le temps de prendre de la cale aux mains ! ».

Le tribunal correctionnel de Saint-Etienne condamne, ce jeudi 18 mars, Fatih Saylam à six mois ferme, qu’il effectuera sous bracelet électronique. « Vous avez surtout fait du business sous couvert d’être redresseur de torts » lui a lancé la présidente pendant le procès.

[…]

Le Progrès

(Merci à turlututu2)


Fdesouche sur les réseaux sociaux