Fdesouche

17/03/21

Des musulmans du Sri Lanka dénoncent l’interdiction du port de la burqa et du niqab annoncée récemment par le gouvernement qui fait valoir cette semaine qu’il s’agit d’une mesure de sécurité nationale contre l’islam radical.

Le ministre a également décidé de la fermeture des madrassas privées, écoles coraniques, dans le pays.

Après une réunion du cabinet lundi, le porte-parole du gouvernement, Keheliya Rambukwella, a précisé qu’il s’agissait d'”avancer sur la base de la sécurité nationale, rien d’autre”, tout en ajoutant que d’autres discussions suivraient au sein du cabinet d’ici la légalisation de cette interdiction et sa mise en œuvre.

Une étudiante en comptabilité de 21 ans, disant s’appeler Aysha, confie que, pour elle, “sortir sans niqab, revient à se promener sans vêtements”, et se demande pourquoi le niqab doit être interdit quand le port du masque est obligatoire en public depuis l’apparition du Covid-19.

“Quand soudainement on leur demande de l’enlever (le niqab), c’est presque impossible pour elles, elles disent que c’est comme si on leur demandait de marcher nues dans la rue“, explique Silma Mohideen, conseillère pour les femmes à l’AFP.

Le Conseil musulman du Sri Lanka a accusé le gouvernement de faire des musulmans un symbole de haine pour gagner les voix de la majorité cinghalaise bouddhiste.

[…]

Challenges


14/03/21

Le Sri Lanka a annoncé samedi l’entrée en vigueur de dispositions de la loi antiterroriste pour combattre l’extrémisme religieux et de mesures qui accordent aux autorités de larges pouvoirs pour infliger à des suspects jusqu’à deux ans de détention pour leur «déradicalisation».

Le président sri lankais Gotabaya Rajapaksa a promulgué des dispositions dans le cadre de la loi antiterroriste autorisant l’arrestation de toute personne soupçonnée d’être responsable «d’actes de violence ou de conflits intereligieux, interethniques ou intercommunautaires, ou de sentiments d’animosité ou d’hostilité entre différentes communautés».

Ces dispositions, entrées en vigueur vendredi, relèvent de la loi sur la prévention du terrorisme, dont des organisations de défense des droits de l’homme ont demandé à plusieurs reprises l’abrogation

[…]

Par ailleurs, le ministre de la Sécurité publique Sarath Weerasekera a annoncé samedi avoir signé un texte interdisant le port de la burqa, qui doit encore être approuvé par le conseil des ministres et le parlement, où le gouvernement peut compter sur une majorité des deux tiers des députés.

«La burqa est quelque chose qui affecte directement notre sécurité nationale», a déclaré M. Weerasekera à la presse à Colombo. Cette tenue «n’est apparue au Sri Lanka que récemment. C’est un symbole de leur extrémisme religieux», a-t-il déclaré.

La burqa est une tenue peu commune au Sri Lanka, pays à majorité bouddhiste, où les musulmans ne représentent que 10% des 21 millions d’habitants. 

[…]

Le Matin


En Lien :


Fdesouche sur les réseaux sociaux