Fdesouche

Le conseil d’administration de Danone a acté dimanche 14 mars dans la soirée le départ immédiat du PDG Emmanuel Faber. Depuis des mois, le dirigeant était dans le viseur de certains actionnaires qui le jugeaient responsable des mauvaises performances du géant agroalimentaire face à ses concurrents comme Nestlé ou Unilever.

Le Monde

Environnement, pauvreté, place de la femme, handicap… Le groupe est quasiment de tous les combats et le fait savoir. Pionnier de la communication digitale et plus particulièrement sur l’utilisation des réseaux sociaux, il multiplie les canaux pour communiquer dès 2005 sur le développement durable et l’inclusion sociale.

Mais malgré toutes ces bonnes intentions, Danone ne parvient pas à convaincre le public de la sincérité de ses engagements. Accusé de ne pas payer d’impôts en France, pointé du doigt pour ses écarts de salaires entre salariés et dirigeants par les médias les plus à gauche (…) Danone souffre d’une image de grosse machine à fric qui impacte grandement la crédibilité de ses engagements RSE (NDR : Responsabilité Sociale et Environnementale).

2017 est définitivement l’année où Danone fait peau neuve. Nouveau PDG, nouvelle stratégie, nouveau logo mais aussi nouvelle signature : “One Planet. One Health.” Une toute première signature pour le groupe qui “reflète sa vision selon laquelle la santé des hommes est indissociable de celle de la planète. C’est un appel à tous les consommateurs et aux acteurs du secteur à rejoindre la révolution de l’alimentation, un mouvement visant à favoriser des habitudes de consommation plus saines et plus durables”, selon le site officiel.

Emmanuel Faber, leader éclairé et connecté, redonne un visage humain au groupe à travers une communication personnelle engagée, authentique et sans intermédiaire. Emmanuel Faber se présente comme un homme simple, altruiste et ouvert, très éloigné du cliché du grand patron vénal et déconnecté de la réalité hors des murs de son entreprise. Il apporte ainsi une grande dose d’authenticité aux discours RSE du groupe qui constituent sa ligne éditoriale, particulièrement lorsqu’il s’éloigne justement du vocabulaire corporate.

En 2016, il prononce devant les nouveaux diplômés d’HEC un discours éloquent en faveur de la justice sociale. Relayé dans la presse et sur les réseaux sociaux, celui-ci devient rapidement viral et assoit sa notoriété auprès du grand public :

Amazing Content


Fdesouche sur les réseaux sociaux